November 19, 2018

50 nuances de Grey, de E.L James

Vous ne pouvez pas être passé à côté du phénomène des Fifty Shades, livres les plus vendus en 2012. Ces livres sont autant connus pour être une « romance érotique », et là je tiens à citer parce que ce n’est pas vraiment mon avis, mais aussi pour leurs scènes sexuelles explicites. Et là, c’est le moins que l’on puisse dire  …

9782709642521-TAnastasia Steele est une jeune femme de vingt et un ans, fraîchement diplômée en littérature. Lorsqu’elle doit interviewer Christian Grey, jeune PDG milliardaire et mystérieux, un jeu commence à s’installer entre eux. Bien vite, Ana commence à succomber au charme malsain de Christian et à plonger dans ses pratiques plutôt … particulières. Sera-t-elle prête à affronter ce qui l’attend ?

Vous ne pouvez pas imaginer ma souffrance quand j’ai lu ce livre. J’étais à la fois désolé, navré, déprimé, dépité et abattu qu’un tel livre puisse avoir autant de succès. Alors oui, je participe à ce succès parce que je lis cette trilogie, mais croyez-moi, je vais me venger avec mes critiques.

Par où commencer ? Ah oui, les personnages. Nous avons donc Ana, vingt et un ans, jeune diplômée, qui n’a jamais eu de réel copain. Qui est innocente, prude, chaste, plutôt banale. Timide mais pas conne. Bref, un espèce de cliché ambulant. Face à elle, on se retrouve face à Christian, PDG riche comme Crésus, beau comme un Apollon. Et, comme si ce n’était pas assez cliché, le petit Christian a sa part obscure : il ne s’est jamais attaché à personne, a eu une enfance traumatisante et préfère les femmes comme soumises. Et donc, Ana, idiote comme un manche à balai, va voir d’abord le physique du gars, ce qui va l’intriguer, et petit à petit, ils vont se rapprocher pour essayer de passer un espèce de contrat sexuel. Charmant.

Parlons-en d’ailleurs, du sexe. Je suis loin d’être quelqu’un de prude, avec des idées toutes faites et un esprit borné. Mais là, le livre m’a quand même choqué. Les scènes sexuelles sont plus qu’explicites. Et comme Christian est un pervers sexuel, aimant le sado-masochisme, je peux vous dire que les descriptions sont vraiment sympas (vous pouvez percevoir là toute mon ironie). Bravo monsieur Grey, vous souffrez d’hyper-sexualité et vous allez transformer une petite vierge effarouchée en véritable nymphomane. Bref, c’est un véritable appel à la dépravation. M’enfin, le livre peut toujours être un genre de Kama-Sutra pour des adeptes du sado-masochisme ou des personnes voulant s’y initier …

Allez, accordons malgré tout un point positif : E.L James fait partie de ses écrivains qui ont un style d’écriture fluide. Les pages s’enchaînent sans mal, malgré l’histoire sans aucun intérêt.

Cerise sur le gâteau, les livres ont lancé une commercialisation de nombreux produits dérivés, et notamment un jeu de société … Je préfère ne pas imaginer ce que doit être le but de ce jeu d’ailleurs. Un film sera d’ailleurs bientôt dans les salles obscures. Dommage, Mila Kunis était pré sentie pour le rôle d’Ana. Il faudra se contenter de Dakota Johnson dans ce rôle ! Allez, voici la bande-annonce :

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité