October 24, 2018

50 nuances plus claires de E.L James

Si vous nous suivez depuis un petit moment, vous savez à quel point j’ai aimé les deux premiers tomes de cette trilogie. D’ailleurs, piqûre de rappel pour ceux qui en auraient besoin avec les deux premières critiques ici et . Et vous vous rendez compte que je sais être très ironique et cynique. Bref, suite et fin (enfin !) de la série avec 50 nuances plus claires

cinquante-nuances-plus-claires-2984013-250-400 Ana et Christian sont toujours ensemble. Ils ont tout pour eux : la jeunesse, l’argent et surtout l’amour. L’avenir leur semble être un présage de belles promesses. Ana apprend à vivre dans un monde où trop ne semble jamais être assez, tandis que Christian essaie de satisfaire sa jeune épouse. Cependant, le passé semble (encore …) les rattraper. Une fin heureuse est-elle possible ?

Alala, mais que va-t-on faire de nos deux protagonistes ? Honnêtement, pas grand chose, je le crains. Si ce tome est toujours moins pire que le premier (et non pas meilleur, la nuance est subtile, je vous l’accorde), il est du même acabit que le second. Voire même beaucoup trop proche de ce dernier. Les problèmes sont quasi les mêmes, les discussions, disputes et réconciliations qui en découlent en sont forcément très proches. Ennuyeux à souhait donc. Ce livre est du bis repetita. Je dirais même que cette trilogie n’est que de la répétition légèrement modifiée à chaque fois.

Mais, toujours dans la ligne du second tome, les éléments extérieurs et personnages secondaires interviennent plus que dans le premier tome pour venir pimenter le tout. Cela donne quelques actions et péripéties qui donnent un léger soubresaut de supportable dans cette logorrhée publiée. Comment elle a pu l’être et rencontrer un tel succès d’ailleurs ? Ce sera toujours un mystère pour moi.

Bref. Le style est toujours aussi fluide malgré tout. L’histoire, toujours aussi inintéressante. Je vous recommande donc de lire cette éro-trilogie si vous voulez vous initier aux charmes du sado-masochisme – à condition de trouver quelqu’un avec qui le pratiquer. Ou si vous avez de l’argent en trop à dépenser. Ou si vous manquez réellement de lecture, mais dans ce cas là, je vous conseille encore de ne rien lire. Sans doutes les pires livres que j’ai jamais lu …

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité