Abyss Conspiracy, prise de pouvoir en eaux profondes

Il y a quelques temps, Bruno Cathala et Charles Chevalier sortaient Abyss, un jeu audacieux, tactique et à l’identité visuelle forte qui allait rapidement séduire une large part de la communauté des joueurs. Quelques années (et deux extensions) plus tard, la gamme Abyss s’élargit encore, accueillant dans son giron Abyss Conspiracy, un jeu de cartes en stand-alone issu directement de l’univers de son illustre aîné. Plongée en eaux profondes…

Les Abysses ont toujours été réputés pour être un véritable panier de crabes politiques et c’est aujourd’hui plus vrai que jamais. Dans les alcôves de quelques sombres coquillages ou à l’ombre des récifs coraliens, des tractations sont menées, des alliances sont conclues et des complots sont ourdis. L’objectif de chaque clan est clair : recruter les Seigneurs les plus influents pour emporter la majorité au sein de la très disputée Chambre Sénatoriale des Abysses.

Le Sénat(quatique) vous tend les bras

Abyss Conspiracy est un jeu de cartes tactique dans lequel les joueurs vont essayer d’amasser un maximum de points d’influence. Pour y parvenir, ils vont à chaque tour placer un ou plusieurs Seigneurs dans leur espace de jeu personnel et sous la forme d’une pyramide inversée. Chaque Seigneur apportera des points d’influence au joueur qui l’aura posé mais sera aussi susceptible de lui offrir des perles ou de lui donner des clefs lui permettant de prendre le contrôle de certains lieux. De la même façon, les lieux dont les joueurs prendront possession seront eux aussi pourvoyeurs de points d’influence (et parfois de perles) mais disposeront en plus d’un pouvoir qui se révélera souvent bien utile dans la course à la victoire. Lorsqu’un joueur pose son quinzième Seigneur, il déclenche la fin de la partie et le décompte des points est effectué après un ultime tour pour les autres joueurs. Maître des perles, plus grande coalition de Seigneurs, Seigneurs les plus influents dans chaque faction et points d’influence des lieux, voilà autant de facteurs qui seront alors pris en compte pour départager les aspirants Maîtres des Abysses.

Le pouvoir à portée de main pince (ou de tentacule)

Tout en étant plus compact et en offrant des parties plus rapides, Abyss Conspiracy conserve la dimension tactique qui avait fait le succès de son aîné. Disposant de règles simples, il ne manque pourtant pas de subtilités et place les joueurs devant des choix difficiles. Faut-il favoriser la course aux perles ? Tenter de maximiser les Seigneurs d’une même faction même s’ils sont peu influents ? Prendre le contrôle d’un maximum de lieux ? Autant de questions que les joueurs seront amenés à se poser. Et puis, si les joueurs savent les Seigneurs dont ils ont besoin, ils savent également les Seigneurs dont rêvent leurs adversaires et il faudra parfois sélectionner une carte simplement pour en priver un joueur adverse. C’est fin, c’est tactique, ça ne manque pas de profondeur (profondeur, abysses, … vous l’avez ?) bref, c’est très bon.

Un autre point fort du jeu est évidemment (et comme pour l’Abyss originel) son univers graphique. Enfermé dans une jolie boîte métallique (éditée pour chacune aux couleurs d’une des factions), le matériel y est soigné. Il n’est certes pas pléthorique (on reste sur un « petit » jeu de cartes) mais il est superbe et donne envie de s’y plonger !

En conclusion, et comme cela arrive parfois, tout au fond de l’eau (et dans un bel écrin), on peut trouver une perle. Abyss Conspiracy en fait partie.

Abyss Conspiracy, un jeu de Bruno Cathala et Charles Chevalier, illustré par Pascal Quidault et édité par le Studio Bombyx.

Nombre de joueurs : 2 à 4

Âge : dès 8 ans

Durée moyenne d’une partie : 30 minutes

Acheter Abyss Conspiracy : 13,50 €

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.