May 28, 2018

Anachrony et son extension Exosuit Commander Pack

Alors que leur précédent jeu Trickerion avait déjà conquis la planète ludique, Mindclash games nous est revenu avec un jeu encore plus alléchant, Anachrony ! On a enfilé nos exosquelettes et on s’y est frottés pour vous.

Le Jour de la Purge est resté gravé dans toutes les mémoires car il fut celui où une mystérieuse et cataclysmique explosion a ravagé la planète. Désormais, en plein 26ème siècle, l’humanité s’est organisée en quatre factions très autarciques : la Voie de l’Harmonie, se développant dans un des rares espaces de nature qui a subsisté ; la Voie de la Domination, parcourant les océans sur d’immenses bateaux-cités ; la Voie du Progrès, observant les vestiges de la Terre depuis leur cité volante et enfin la Voie du Salut, privilégiant la prière et la repentance dans les souterrains que ses membres ont aménagés. La paix entre les quatre factions est aussi fragile que leur avenir est incertain. Leur seul point de rencontre est la Capitale, dernière cité indépendante de la planète.

Une paix fragile donc et qui semble désormais menacée par la découverte que viennent de faire des scientifiques sur les lieux de l’explosion originelle : du Neutronium, un matériau capable d’ouvrir des failles dans l’espace-temps. L’humanité comprend vite tout l’avantage qu’elle peut tirer de cette connexion avec le futur mais prend aussi conscience de l’origine de l’explosion du Jour de la Purge. Le souffle destructeur de l’impact d’un astéroïde a été transféré dans le passé en raison de l’importante quantité de Neutronium qu’il contenait. Cet impact se profile maintenant à l’horizon et une course s’engage entre les différentes factions pour se préparer à la catastrophe mais aussi pour être la seule Voie qui dominera le futur.

Le diable divin se cache dans les détails !

Anachrony, c’est d’abord une boîte pleine de promesses qui suscite l’envie autant qu’elle attise la curiosité. Son grand format laisse entrevoir un matériel soigné et son poids nous donne une indication sur la quantité astronomique de jetons, tuiles, cartes et autres plateaux que l’on peut s’attendre à y découvrir. Bref, rien que le contenant est déjà la promesse de longues heures de plaisir ludique et, mettons fin à tout suspense, celle-ci sera largement tenue.

La force d’Anachrony réside à n’en pas douter dans les détails. Tout y a été soigneusement pensé. La trame de fond, le concept de voyage temporel, les illustrations, bref l’univers du jeu est une superbe réussite. On sent qu’il y a une véritable profondeur et un travail de recherche considérable. Très clairement, les créateurs n’ont pas simplement choisi « d’habiller » une mécanique de jeu, ils se sont attachés à créer tout un univers dans lequel on s’embarque avec délectation.

Pour le matériel comme pour la mécanique, c’est le foisonnement qui vient s’ajouter au souci du détail. Des tuiles Vortex aux anomalies en passant par les quatre types d’ouvriers, les différentes ressources, les découvertes, les superprojets, les tuiles chronologie, les exosquelettes (et on en passe), la profusion de matériel a de quoi effrayer et fera tirer quelques gouttes de sueur au joueur qui sera chargé de la mise en place de la première partie. Pourtant, en dépit de leur abondance et de leur diversité, les différents éléments de jeu se révèleront tous des compagnons essentiels à la partie avec lesquels les joueurs se familiariseront plus vite que prévu. Rien de superflu, donc.

Exosquelette (et neurones) en surchauffe !

En ce qui concerne la mécanique de jeu, soulignons qu’Anachrony s’adresse à des joueurs expérimentés qui peuvent faire valoir quelques (centaines d’) heures de jeu. Elle est subtile, elle est variée, elle est extrêmement bien pensée mais elle ne s’adresse pas au premier néophyte venu. Sans trop entrer dans les détails du jeu (pour vous laisser le plaisir de potasser le livret de règles et d’en comprendre les subtilités), soulignons quand même que plusieurs spécificités nous ont séduits. Premièrement, le concept de voyage temporel est parfaitement maîtrisé. Qu’il s’agisse de ressources qui nous sont envoyées depuis le futur (mais qu’il nous faudra donc rembourser quand nous arriverons à la période à laquelle les ressources sont censées avoir été envoyées) ou des anomalies (les fameux anachronismes) qui risquent de survenir si nous jouons trop avec la distorsion du temps, aucun défaut à signaler dans cet exercice pourtant ô combien difficile. Ensuite, nous avons apprécié l’impact de l’astéroïde qui survient en milieu de partie et qui change quelques fondements du jeu. C’est très intelligemment mis en place. Enfin, il existe dans Anachrony une pluralité hallucinante d’options ouvertes dans vos choix stratégiques. Parmi d’autres possibilités, vous pourrez choisir d’exploiter la mine tout en décidant des matériaux à en extraire, de commercer avec les nomades, de recruter des ouvriers, de construire des bâtiments ou encore beaucoup d’autres choses. A votre tour de jeu, soyez assurés que votre cerveau risque de surchauffer autant que les exosquelettes que vous aurez choisi d’envoyer dans la Capitale.

Et l’extension Exosuit Commander Pack dans tout ça ?

Avec l’extension Exosuit Commander Pack, Mindclash Games sublime l’expérience de jeu d’Anachrony et renforce l’immersion dans le thème. Comment ? Principalement en remplaçant les tokens exosquelettes par de vraies figurines que nous allons pouvoir faire évoluer sur le plateau de la Capitale. Il en existe six pour chaque faction et elles sont dotées d’une fente sur le dessus dans laquelle nous allons pouvoir faire glisser l’ouvrier que nous enverrons en mission. Six exosquelettes indépendants viennent également compléter la boîte. D’excellente facture et esthétiquement irréprochables, ces figurines sont à la hauteur du jeu de base.

En plus de ce non-négligeable apport de figurines, l’extension comporte deux nouveaux modules qui viennent enrichir le jeu initial. Dans « Pionniers du Nouveau Monde », les factions découvrent qu’il est possible d’améliorer les exosquelettes et s’ouvrent par-là même les portes des dangereuses mais rentables terres dévastées qui entourent la Capitale. Le second module, « les Gardiens du Conseil », introduit des exosquelettes indépendants que le Conseil mondial a envoyés du futur. Chaque faction aura la possibilité d’enrôler temporairement ces Gardiens pour les aider dans leur quête de survie et de pouvoir.

En conclusion

En résumé, Anachrony est un jeu de pose d’ouvriers et de gestion de ressources doté de mécanismes parfaitement huilés et très complémentaires. Il est soutenu par un matériel abondant et de grande qualité et le tout, dans un univers parfaitement exploité. Il deviendra sans conteste un incontournable pour les joueurs expérimentés !

Anachrony, un jeu signé Mindclash Games

Âge : A partir de 15 ans

Nombre de joueurs : 1 à 4

Durée moyenne d’une partie : 30 minutes par joueur

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité