June 25, 2018

Apocalypse au zoo de Carson City

Nous, chez Conso-Mag, il y a deux trucs qu’on aime bien : les animaux et les zombies mutants. Alors évidemment, quand on est tombé sur Apocalypse au Zoo de Carson City, on s’est mis à saliver. Était-il réellement possible au travers d’un petit jeu de cartes de mêler une ballade ensoleillée au zoo et du poutrage de morts-vivants ? Et bien la réponse est oui.

Petit retour en arrière. A l’origine, il y a une série de bandes-dessinées qui s’intitule Apocalypse sur Carson City. Il y est question de bandits en cavale, d’expériences militaires ultra-secrètes, de gentils pêcheurs qui n’auraient pas dû sortir un poisson mutant de l’eau et de plein d’autres choses un peu dégueulasses. Bon, on ne va pas tout vous dire car on est surtout ici pour vous parler du jeu mais on vous recommande clairement de vous adonner à cette lecture ! Ce n’est pas du tout indispensable pour prendre du plaisir au jeu mais si vous voulez comprendre comment on en arrive à se faire des saloperies dans un zoo tout en libérant des animaux et en déboitant d’affreux mutants, ça peut aider.

Un épisode de Walking Dead réalisé par Jacques-Yves Cousteau

Bref, parlons du jeu. Apocalypse au zoo de Carson City est un jeu de cartes qu’on dispose en 25 tas de deux cartes face visible et qui représentent donc le zoo. Dans ce joyeux parc animalier, il y a de gentils animaux, des mutants un peu moins gentils et même quelques mutants très méchants. Et puis, il y a vous et votre équipe. Votre but : vous déplacer dans le zoo tout en libérant les animaux de leur triste condition de captifs et les mutants de leur triste condition tout court. Après, si vous tombez sur un membre d’une équipe adverse qui est plus faible que vous, tirez-lui dessus, vous pourrez toujours dire que vous l’avez confondu avec un mutant. Plus faible ? Et bien oui, au zoo comme dans la vie, il y a des faibles et des forts et au zoo, comme dans la vie (et surtout en période d’apocalypse), les forts bouffent les faibles.

Si son design très bande-dessinée (forcément…) fait d’Apocalypse au zoo de Carson City un jeu plaisant visuellement, c’est surtout au niveau de la mécanique qu’il tire son épingle du jeu. Bien qu’il s’agisse d’un jeu où l’on saute d’une carte à l’autre avec ses personnages, la dimension stratégique est très présente. On cherche à y anticiper les déplacements des adversaires, on calcule ses coups tout en surveillant ses arrières, on s’assure de ne pas se retrouver coincé dans une partie isolée du zoo, … Bref on réfléchit mais en même temps, ça reste très fluide, rapide et nerveux. Les règles s’expliquent en moins de cinq minutes (ce qui permet de ne pas rebuter les impatients ou les potes qui souffrent d’un trouble déficitaire de l’attention) pour des parties ne dépassant jamais le quart d’heure. Dernier gros point positif, le prix est à l’image du format, c’est-à-dire vraiment petit.

En conclusion, Apocalypse au zoo de Carson City est un petit jeu bien tendu, au rapport qualité-prix imbattable et qu’on emporte aussi facilement qu’on le sort.

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité