Astérix & Obélix XXL 3 : Le Menhir de Cristal – Le ciel nous tombe-t-il sur la tête ?

Pour accompagner la sortie de la 38ème bande-dessinée de la série, La Fille de Vercingétorix, Astérix et Obélix prennent également d’assaut le monde du jeu vidéo. Avec Astérix et Obélix XXL 3 : Le Menhir de Cristal, on tient le troisième opus d’une série qui avait su séduire les joueurs grâce à son ton réussi et sa parfaite intégration dans le monde vidéoludique. La recette fonctionne-t-elle toujours aussi bien ? Réponse sans plus attendre. 

Par Toutatis !

Premier point important à signaler : si la sortie de la bande-dessinée et du jeu vidéo coïncident, les scénarios des deux œuvres n’ont rien à voir l’un avec l’autre. Ici, nos deux Gaulois vont se lancer dans une nouvelle aventure qui va les amener à voir du pays : Panoramix a reçu une lettre de sa consœur Hella Finidrir, prêtresse de la contrée de Thulé (l’Islande en fait, mais chut, gardez le secret), qui l’informe que sa belle île est en passe de tomber aux mains de l’envahisseur romain. Elle le supplie de lui venir en aide et de s’aider d’un menhir de cristal aux propriétés magiques. Enfin, un menhir qui avait des propriétés magiques mais que vous allez devoir réactiver en retrouvant trois pierres précieuses disséminées ici et là.

Un scénario pas franchement très inspiré mais qui a le mérite d’exister et qui justifie que nos deux valeureux héros voient du pays. On prend quoi qu’il en soit plaisir à découvrir les nouvelles zones proposées par ce Astérix et Obélix XXL 3 : Le Menhir de Cristal, qui reste très fidèle à ce que Goscinny et Uderzo ont eu l’habitude de nous proposer. Noms à coucher dehors, humour méta, anachronismes et autres : tous les ingrédients habituels sont présents.

Cameraquinedonneplusletournix

S’il se place dans le prolongement de ce que Astérix et Obélix XXL 2 pouvait proposer, quelques changements sont tout de même à signaler. L’un des plus importants se situe au niveau de la caméra, qui n’est désormais plus dynamique, mais fixe. Si l’intention derrière ce choix est louable – à savoir simplifier au maximum les commandes, notamment pour que les plus jeunes puissent se lancer dans l’aventure sans trop de difficultés – cela vient créer quelques soucis. La perspective est totalement faussée par cette caméra hybride, et les quelques phases de plates-formes sont vraiment difficiles à négocier. Il n’est pas rare de devoir s’y reprendre à plusieurs reprises pour effectuer un saut – ou plutôt un dash que seul Astérix peut exécuter. Quoi qu’il en soit, cette caméra permet aux développeurs de proposer une mise en scène intéressante, avec un design vraiment plaisant visuellement.

La plupart du temps, Astérix et Obélix XXL 3 alterne entre petites phases d’énigmes pensées pour la coopération (le jeu peut se jouer seul en alternant entre les personnages, mais un ami peut vous rejoindre à tout moment de la partie) bien senties, mais un peu trop peu présentes, et des phases de combat. Celles-ci sont un peu brouillonnes et, si chaque personnage dispose de 4 coups spéciaux qui viennent légèrement modifier la donne, on se retrouve le plus souvent à faire du massacre de touches.

Au final, Astérix et Obélix XXL 3 : Le Menhir de Cristal se pose comme un petit jeu sympathique pour les plus jeunes, dans un univers toujours aussi agréable. Loin d’être parfait, il fera toutefois très bien l’affaire à petit prix, pour un public peu exigeant. 

Acheter le jeu

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.