September 25, 2018

Atelier Sophie : The Alchemist of the Mysterious Book

Nouvel épisode de la série des Atelier à voir le jour, avec Atelier Sophie : The Alchemist of the Mysterious Book. Un nouveau plongeon dans cette série de RPG toujours de qualité, mais qui peine à rencontrer un véritable succès. La donne change-t-elle avec cet épisode ? Réponse dans notre test. 

Livre de recettes pour alchimiste débutant

Atelier Sophie : The Alchemist of the Mysterious Book nous glisse dans la peau de Sophie. Celle-ci a repris l’affaire de sa grand-mère après son décès, et hérite donc d’un atelier d’alchimie. Elle y découvre un mystérieux livre, totalement vierge, qui présente l’étonnante particularité d’être doué de parole. Pour ajouter un peu de piment à la situation, il s’avère que Platcha – c’est le nom du bouquin – est également frappé d’amnésie. Le but du jeu va ainsi être de partir en vadrouille de par le monde afin de collecter des recettes, remplir le livre d’alchimie et faire retrouver la mémoire à cet étrange ami.

Vous allez passer énormément de temps dans l’atelier d’alchimie au cours de votre partie, mais ce lieu ne sera pas l’unique théâtre de votre aventure. Vous allez devoir parcourir un monde assez vaste, décomposé en plusieurs zones, mais aussi et surtout la ville voisine de l’atelier. Dans cette dernière, le temps passe, les journées se suivent et les heures défilent. C’est l’un des principes de gameplay hérité des opus précédents, qui demandent d’accomplir certaines quêtes à des moments de la journée précis, ou de croiser des personnages uniquement lorsque le soleil est à un certain point dans le ciel. Cet aspect est réellement intéressant et, s’il est loin d’être révolutionnaire, il apporte un petit quelque chose intéressant au jeu. Notons tout de même qu’il est possible, pour les joueurs qui n’ont pas envie de se confronter à la « difficulté », de s’affranchir totalement des contraintes du temps dans les options. De quoi ouvrir Atelier Sophie : The Alchemist of the Mysterious Book à des joueurs moins chevronnés sans doute, quitte à retirer au titre l’un de ses principaux points forts.

Le RPG pour les nuls

L’absence de difficulté est, globalement, l’un des points faibles du jeu. Elle se retrouve à toutes les strates du gameplay. Comme dans tout RPG qui se respecte, les combats sont un point essentiel. On est ici dans du très classique, et on aurait aimé que les développeurs prennent un peu plus de risque. Vous positionnez vos personnages en position offensive ou défensive, l’un conférant un bonus de force au détriment de la défense, et inversement. En combinant des attaques réalisées par des personnages situés sur le même plan, vous pouvez réaliser des combos plus puissants. Et… c’est à peu près tout ! Le manque de profondeur est assez flagrant, malheureusement. La défaite est par ailleurs très peu sanctionnée, avec un retour à l’atelier, simplement amputé de quelques produits récupérés en chemin. Léger.

On peut également reprocher à Atelier Sophie : The Alchemist of the Mysterious Book d’être beaucoup trop dirigiste, notamment au niveau des possibilités offertes par l’alchimie. Alors qu’on aurait aimé pouvoir jouer au savant fou en expérimentant toutes sortes de choses, le titre ne propose au final que de suivre à la lettre les recettes récupérées de par le monde. Un petit mini-jeu est bien de la partie pour amplifier les effets des potions. Il est également possible de changer de chaudron pour modifier quelque peu le résultat. Rien de bien fou en définitive.

Précédent «
Suivant »

Créateur et rédacteur en chef du site.
  • facebook
  • twitter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité