November 18, 2018

Attack on Titan : Wings of Freedom

Parmi les licences mangas assez récentes, L’Attaque des Titans est l’une de celles qui connait le succès le plus important. Décliné également en film live ou d’animations, celui-ci débarque aujourd’hui dans un jeu vidéo ambitieux sur Xbox One, PS4 et PC (en ce qui concerne le marché européen), alors que seuls des titres mobiles et consoles portables avaient vu le jour jusqu’à maintenant. Ce Attack on Titan : Wings of Freedom est-il à la hauteur des espérances des fans ?

Il faut bien le reconnaître, on n’est pas de grands spécialistes du manga sur Conso-Mag. A part notre petit Gabriel qui a bouffé One Piece et Naruto comme un boulimique il fût un temps, on n’est pas réellement au point. C’est donc en néophytes que nous avons abordé ce test, bien conscients que l’Attaque des Titans est l’un des nouveaux cadors du genre, mais sans en savoir plus. Les fans, eux, seront ravis de découvrir enfin un jeu vidéo ambitieux après des titres moyens parus sur mobiles notamment. Un jeu qui vient se placer au cœur de la stratégie transmédia de la licence, après le manga donc, mais aussi les films animés et live, ou encore la série.

Attack on Titan nous plonge dans un monde où les hommes se cachent et sont victimes d’attaques de la part de gigantesques titans, pas franchement amicaux. L’univers est vraiment rendu, avec une ambiance apocalyptique qui transpire par chaque pixel. Le look global du jeu est vraiment très bon, il faut tirer un coup de chapeau aux designers d’Omega Force (studio qui a essentiellement bossé sur les licences Dynasty Warriors et One Piece jusqu’à maintenant). Cette ambiance de fin du monde est renforcée par une réalisation graphique vraiment très propre, simplement gâchée par un clipping trop présent. L’entièreté du background scénaristique est donc très bon, mais on ne peut malheureusement pas en dire autant du scénario du jeu à proprement parler. Concrètement, on assiste à un enchaînement d’événements, sans véritable liant et fil conducteur, et les débutants que nous sommes avons été complètement perdus. Peut-être que les connaisseurs s’en sortiront bien mais, en tout état de cause, il y a une réelle lacune à ce niveau.

Côté gameplay, les développeurs ont fourni un très bon boulot, avec une jouabilité majoritairement aérienne qui nous a séduit. Les personnages sont équipés d’un harnais permettant des déplacements ultra rapides par le biais de câbles qui s’accrochent à tout et n’importe quoi : corniches, arbres, rochers ou autres éléments de l’environnement sont autant de prises potentielles. La sensation est grisante, et on prend vraiment son pied. Le constat est à peu près similaire durant les combats, eux aussi très « voltigeants », même si le manque de variété et de difficulté de ces derniers apporte son petit lot de lassitude au fil de l’aventure.

Précédent «
Suivant »

Créateur et rédacteur en chef du site.
  • facebook
  • twitter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité