Avalanche Hôtel, de Niko TACKIAN

Une couverture à tomber, d’un bleu glacé, un hôtel fantomatique une branche de cerisier et ce sang…

Cela laissait présager un livre prometteur et c’est une totale réussite, un livre « hypnotique » à l’ambiance froide et hostile, une montagne oppressante qui nous écrase. À son sommet un hôtel en ruine, sombre et angoissant qui revêt ses habits de lumières lors des rêves de Joshua, flic normal à la vie normale jusqu’à cette avalanche qui a failli l’avaler, le tuer. Depuis, sa mémoire lui joue des tours entre rêve et réalité difficile de faire la part des choses. Une enquête aux multiples ficelles où il se sent investi à découvrir la vérité, une vérité improbable qui va le conduire dans les tréfonds du mystère de la mémoire.

Joshua est en plein chaos mental, perdu, dans les couloirs de l’Avalanche Hôtel en 1980, pour se retrouver à nouveau en 2018. La fiction rejoint la réalité, un tourbillon l’entraîne dans les abîmes de l’obscurité, un voyage dans les synapses de son cortex.

L’Auteur m’a encore bluffée par cette lecture, un thriller addictif totalement différent et j’aime cet effet de surprise. Ecriture fluide, sans fioriture, directe, quasi scénaristique. Une enquête bien emmenée de celle qui nous garde éveillée. L’auteur joue avec nos neurones en nous tissant une histoire aux nombreux rebondissements. Une histoire que l’on découvre au fil des réminiscences de la mémoire. Un passé qui rejoint la réalité pour nous emmener vers un final insoupçonnable.

« Certains lieux possèdent leur propre mémoire. Le passé, le présent le futur peuvent coïncider, même se mélanger. Quand les trois se rejoignent cela crée une distorsion durant laquelle les évènements transpirent d’une époque à l’autre. Ce livre est un petit bijou.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.