September 22, 2018

Barbecue

Prenez une bande de potes. Ajoutez-y du soleil, du bon vin et de la bonne bouffe. Mélanger le tout : vous obtenez Barbecue. Une recette toute simple, mais qui marche à tous les coups. Surtout avec un bon casting. De ce côté-là, on retrouve un Lambert Wilson en pleine crise existentielle, ainsi que Florence Foresti et Franck Dubosc qui jouent les ex qui se chamaillent tout en se tournant autour… Certes, certains trouveront que ça manque un peu de piment. Mais à trop pimenter, on en perd les vraies saveurs. Ici, on mise sur la petite vanne bien placée et l’ambiance « vacances entre amis ». Dans le film vous y retrouverez forcément l’un de vos amis parmi les personnages et c’est ça qui fait sourire – que ce soit le « relou » exaspérant très bien incarné par Guillaume De Tonquédec, le pote encore célibataire à 35 piges joué par Jérôme Commandeur, ou celui qui a des soucis d’argent, interprété par Lionel Abelansky.

L’histoire tourne autour du personnage de Lambert Wilson, Antoine, qui vient d’atteindre la cinquantaine. Petite vie tranquille entre un boulot chiant dans l’entreprise familial, une femme accaparée par son travail de chirurgien, et ses jeunes conquêtes d’un soir. Alors que toute la bande d’amis participe à un marathon, Antoine tombe sous le coup d’un infarctus. C’est l’élément déclencheur qui va lui faire remettre en cause toute sa vie. Puisque ses efforts en matière d’hygiène de vie se sont révélés inefficaces, il décide d’enfreindre les règles qu’il s’était lui-même fixées : clope, alcool, viande rouge et autres petits plaisirs coupables viennent rythmer ses journées. Puis il entreprend de sortir les quatre vérités à ses amis de longue date, qu’il continue de voir plus par habitude que par envie. Il se rebelle.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=mo0svlOkfLc]

Une histoire plutôt banale en somme, le tout entrecoupé de dîners et – vous l’aurez compris – de barbecues. Mais finalement, ce n’est pas tant le scenario qui est intéressant, mais plutôt les échanges entre les différents protagonistes. En bref, on va d’abord voir Barbecue pour se divertir gentiment, et ensuite, pour le plaisir de retrouver le jeu de scène des deux comiques Florence Foresti et Franck Dubosc. Sans oublier l’humour de Lambert Wilson, maître de la cérémonie d’ouverture du Festival de Cannes de cette année. Sorti en salle depuis le 30 avril, Barbecue reste cependant derrière l’ombre du succès du moment « Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu ? ». Il faut dire que le réalisateur, Eric Lavaine, n’avait pas vraiment convaincu les téléspectateurs dans ses précédents films, Protéger et servir en 2010 et Bienvenue à bord en 2011.

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité