November 19, 2018

Batman de Telltale Games

Telltale est connu pour ses jeux épisodiques plutôt fidèles aux licences exploitées, tout en mettant en avant des personnages forts évoluant dans ces univers connus. Alors, lorsque les développeurs du studio américains se lancent dans une adaptation de leur cru des aventures du Chevalier Noir, on se dit que le résultat peut être impressionnant. Voici mon avis sur ce premier épisode.

L’un des aspects qui m’a le plus attiré durant la promotion du jeu et qui semble se confirmer dans ce premier épisode, c’est l’interaction entre les choix faits en tant que Batman et ceux en tant que Bruce Wayne. Les prémices de ces conséquences entrecroisées sont déjà visibles dans ce premier volet et le tout s’annonce déjà prometteur. On va tout de même le dire – et on va certainement le répéter quelques fois avant la fin de ce test – il est difficile de dire si le système sera si révolutionnaire que ça sur l’ensemble de la saison.

Il faut quand même le signaler : le gameplay dans sa globalité ne semble pas vraiment inspiré et se repose sur des QTE pas franchement réjouissants et répétitifs à souhait. La première partie de l’épisode, en particulier, est très monotone si on se borne à évoquer ce registre : les QTE sont parfois rallongés de manière totalement artificielle sans proposer de véritable temps fort, c’est bien dommage. La licence n’aide pas vraiment non plus : là où un Walking Dead s’accommodait plutôt bien d’une action « pépère », Batman ne peut se contenter de ça, avec ses combats au corps-à-corps contre les super vilains que l’on voudrait plus dynamiques.

Au niveau du scénario, on apprécie que Bruce Wayne en lui-même trouve enfin une place importante dans un jeu Batman mais, malgré tout, on se retrouve avec un sentiment de déjà-vu assez palpable. On ne s’attends jamais à un gros rebondissement – tout du moins dans ce premier épisode – et celui-ci ne vient, effectivement, jamais. On apprécie quand même de voir un Bruce Wayne/Batman beaucoup plus torturé et se posant des questions sur le bien-fondé de sa quête. Cela promet des situations potentiellement inédites dans les prochains épisodes.

Visuellement, l’univers ne trouve pas une identité propre et forte. Le tout reste très classique tant en ce qui concerne la « patte Telltale » que l’univers du Chevalier Noir en lui-même. Le design global ne surprendra pas grand monde – sauf peut-être en ce qui concerne la Batmobile, assez « spéciale » – et on a une impression qui vaut, globalement, pour tous les aspects du jeu : on ne perçoit pas de vraie prise de risque pour l’instant. Dur de savoir comment le jeu va évoluer dans les épisodes suivants, même si le potentiel est là.

Pour terminer notre analyse, signalons une optimisation assez bancale sur PC, ce qui est d’autant plus inexcusable que le jeu ne justifie en rien visuellement les fréquents accrochages que nous ressentons. Des chutes de framerate assez récurrentes pour devenir gênantes sur le long terme, gageons que des patchs régleront très bientôt le problème.

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité