Black Rose Wars, devenez le Grand Maître de la Loge de la Rose Noire

Avec Black Rose Wars, Ludus Magus Studio et Légion Distribution font souffler un vent de magie destructrice sur tous les cercles de joueurs. Prêts à vous immiscer dans les mystérieux arcanes de la Loge de la Rose Noire ?

Alors que Turin s’endort paisiblement en cette nuit étoilée de la fin du XVème siècle, ses habitants n’ont aucune idée de ce qui se trame sous leurs pieds. Aucun d’eux n’a remarqué les étranges silhouettes encapuchonnées qui disparaissaient dans les entrailles de la ville au détour d’une ruelle sombre ou à la faveur d’une alcôve. Aucun d’eux ne soupçonne que la puissante Loge de la Rose Noire s’apprête à être le théâtre d’un combat sans merci au terme duquel sera peut-être désigné le nouveau Grand Maître de l’Ordre. Et pourtant, enfermés dans leurs cellules de méditation, quatre Mages trépignent d’impatience à l’idée de faire déferler sur leurs adversaires toute la puissance de leur magie destructrice. L’un d’eux saura-t-il se montrer digne de l’insigne honneur auquel il prétend ?

Des salles à explorer, des quêtes à réaliser et surtout des concurrents à anéantir…

Dans Black Rose Wars, et en partant de leur cellule respective, les joueurs vont évoluer au cœur de la Loge, c’est-à-dire sur différentes tuiles hexagonales qui en représentent les salles. De l’arène à la crypte en passant par l’armurerie ou encore le laboratoire alchimique, chacune d’elle dispose d’un effet que les joueurs pourront déclencher. Au cœur de la Loge, la salle de la Rose Noire elle-même, où les Mages les plus aventureux pourront apprendre à maîtriser des sorts oubliés à l’incommensurable puissance.

Mais bien évidemment, une partie de Black Rose Wars ne se résume pas à une promenade touristico-magique dans les pièces poussiéreuses (mais ô combien jolies) de la Loge séculaire. Non, les Mages qui aspirent à en devenir le Grand Maître sont là pour prouver leur valeur et le meilleur moyen de le faire reste d’annihiler ses adversaires. Pour cela, chacun d’eux va choisir une école de magie de prédilection (illusion, transmutation, nécromancie, divination, destruction ou conspiration) et déjà disposer de quelques sorts à lancer sur ses concurrents. Au fil de la partie, les joueurs vont progressivement améliorer leur arsenal magique en piochant de nouveaux sorts et en en défaussant d’autres pour affiner une stratégie toujours plus guerrière. Le premier Mage qui dépasse les 30 points de pouvoir déclenche la fin de la partie mais attention, la Rose Noire elle-même est en jeu et si elle termine devant chacun des différents Mages, elle jugera qu’aucun d’eux n’est digne d’endosser le rôle de Grand maître et tous les joueurs auront perdu.

Harry Potter a bien grandi

Black Rose Wars est donc un combat de magiciens, de vrais. Ici pas de Spero Patronum ni de Wingardium Leviosa mais bien des Poisons Putréfiants, des Brumes Traitresses, des Hurlements Démoniaques ou encore des Tempêtes de Lames. On en passe et des bien plus destructeurs. Et au milieu de ces échanges d’amabilités, sur les ruines des salles que vous aurez détruites, vous pourrez aussi évoquer différentes créatures pour servir vos desseins. Parmi celles-ci, des Chevaliers Squelettiques, de robustes Malacoda et autres puissants Cerbero. Bref, un affrontement où la pitié ne trouvera pas sa place.

Vous l’aurez compris, avec un univers aussi original que détaillé, Black Rose Wars ne laissera aucun joueur de marbre.  Le matériel proposé par Ludus Magnus Studio et Légion Distribution déborde littéralement d’une boîte pourtant déjà énorme. Les figurines sont très soignées et les cartes innombrables (enfin, on les a dénombrées quand même et pour vous donner une idée, il y a 228 cartes Sort, 95 cartes Quête et 75 cartes Événement, …). Bref, un matériel à faire pâlir bon nombre de concurrents dans le domaine.

Et pour ne rien gâcher, la mécanique de jeu sert admirablement ce joli travail d’édition. En mélangeant le deck-building et l’affrontement de figurines, le jeu se révèle à la fois dynamique et subtil. Pour autant, il n’est pas extrêmement compliqué. Les règles sont très bien rédigées et, c’est le plus important, digestes. Si Black Rose Wars dispose d’une belle courbe d’apprentissage (notamment en affinant son école de magie de prédilection, en anticipant les destructions de salles, etc.), il ne rebutera donc pas les joueurs qui ne sont pas initiés à la discipline.

Cela dit, le jeu gagne indéniablement à être joué à trois ou quatre Mages. Dans un duel, les parties peuvent ressembler à un échange constant de sorts toujours plus puissants et perd quelque peu en subtilité. Ainsi, lorsque l’adversaire déclare avoir activé un piège quelque part dans la Loge, on sait qu’on finira tôt ou tard par le déclencher car il ne sera pas possible d’espérer voir un autre concurrent partir à la faute. De même, un sort de protection peut devenir plus ou moins bloquant dès lors que l’on n’a pas d’autres cibles à se mettre sous la dent. Bref, si aucune configuration n’est injouable, celles à plus de deux joueurs sont à privilégier.

Que la fête le feu brillant de Bélénos continue !

Pour ceux qui n’en auraient pas assez malgré tout ce que Black Rose Wars propose, il nous faut aussi souligner l’existence de deux extensions. La première, Hidden Thorns, ajoute deux Mages supplémentaires et permet d’étendre le nombre de joueurs maximum à six. La seconde, Crono, vous propose quant à elle un défi inédit : vaincre Crono, le mi-géant mi-Titan qui règne sans partage sur la Loge de la Rose Noire de Prague.

Black Rose Wars, un jeu de Ludus Magnus Studio édité en français par Légion Distribution.

Nombre de joueurs : 2 à 4

Âge : dès 14 ans

Durée moyenne d’une partie : 90 minutes

Acheter Black Rose Wars : 99,95 €

Acheter Black Rose Wars Hidden Thorns : 27 €

Acheter Black Rose Wars Crono : 39 €

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.