November 21, 2018

Boom Beach, le freemium au top !

[dropcap size=small]R[/dropcap]écemment, un pote m’a fait découvrir un petit jeu sur son téléphone, me montrant rapidement 2-3 images en me disant qu’il fallait que je l’essaye, que j’allais adorer. C’est ainsi que j’ai sombré dans Boom Beach, un freemium disponible sur iOS et Android. Le principe du jeu est simple : on commence sur une petite île où l’on installe son quartier général et, à la manière d’un tower defense, on positionne ses tours de snipers, ses mitrailleuses, ses mortiers, le tout afin de protéger les différents bâtiments de production. A la différence des tower defense classiques en revanche, on ne contrôle rien pendant les affrontements puisque d’autres joueurs peuvent nous attaquer uniquement lorsque nous sommes déconnectés, une partie de nos ressources étant pillées en cas de défaite.

IMG_0971 IMG_0972

La seconde partie, tout aussi intéressante, est la phase d’attaque. Le jeu prend place dans un archipel remplis d’îles contrôlées soit par l’IA, soit par d’autres joueurs. Progressivement, on attaque donc chacune des QG de ces îlots, afin de gagner toujours plus de ressources. Les phases d’attaques sont très intéressantes et plus développées que dans la majorité des tower defense où, en général, seul le nombre compte ou presque. Ici, on possède bien évidemment différentes sortes de troupes – à débloquer au fur et à mesure de la progression – que l’on peut améliorer via un bâtiment dédié. Ce qui varie, c’est que l’on peut utiliser pour chaque attaque un certain nombre de points pour envoyer des consignes à nos troupes à l’aide d’un fumigène, octroyant au titre une dimension RTS. Légère, certes, mais présente tout de même. D’autant plus que ces points de « mouvement » sont les mêmes que ceux permettant d’envoyer des bombardements ou des kits de soin à nos troupes, ce qui nous pousse à toujours peser le pour et le contre.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=HiyB3A-pD9w]

Concrètement, le seul véritable « défaut » du jeu (qui n’en est pas réellement un) tient dans le fait qu’il s’agisse d’un freemium, à savoir un jeu disponible gratuitement mais disposant d’achats in-app. Tous les bâtiments mettent ainsi un certain temps à être construit, et coûtent bien évidemment un nombre de ressources toujours plus grand. Si les premières minutes se passent très bien avec des délais très courts, assez rapidement on doit attendre une heure ou deux avant de pouvoir bénéficier de son joujou, et ce délai va bien évidemment crescendo. SAUF en cas d’achats de diamants, permettant de rendre instantanée la construction d’un bâtiment en échange d’un certains nombre de pierres précieuses. Les moins patients risquent donc de dépenser pas mal de fric là-dedans bêtement… Enfin, second petit problème que j’ai noté : s’il est possible de visiter les bases de ses amis, il semble impossible – à moins que je n’ai pas vu l’option – de les attaquer pour le plaisir de pouvoir se moquer d’eux derrière. C’est un peu dommage.

IMG_0974 IMG_0973

Précédent «
Suivant »

Créateur et rédacteur en chef du site.
  • facebook
  • twitter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité