Bosk, promenons-nous dans les bois tant que l’hiver n’y est pas…

Aujourd’hui, dans un puissant et poétique souffle hivernal, les éditions Matagot font apparaître Bosk sur les étals des meilleures boutiques. Il s’agit d’un jeu créé par Floodgate Games et qui vous propose de faire pousser (puis de déplumer) de majestueux arbres au cœur d’un parc national. Alors, êtes-vous prêts à communier avec Mère Nature ?

Si tous les goûts sont dans la nature, la nature elle-même a du goût. Pour s’en convaincre, il suffit d’admirer un arbre majestueux et de comprendre comment au fil des saisons, celui-ci condense en une année tout le cycle de la vie. De la croissance et la montée en puissance du printemps jusqu’au déclin et au dénuement de l’hiver en passant par la vigueur de l’été puis par l’étiolement de l’automne, c’est à un spectacle aussi noble que somptueux que la nature convie ceux qui prennent le temps de lever les yeux vers les cimes. Cet envoûtement aux couleurs chatoyantes, c’est un peu ce que vous allez ressentir en vous plongeant dans Bosk…

Sur les routes de Yosemite…

Bosk est donc un jeu qui va vous proposer de planter des arbres au cœur d’un parc national puis d’en faire tomber les feuilles pour recouvrir le sol d’un tapis de couleurs. Il se découpe en quatre saisons dont deux sont consacrées au placement (le printemps et l’automne) et deux au décompte des points (l’été et l’hiver). Lors du printemps, les joueurs vont débuter la partie en plaçant à tour de rôle leurs différents arbres sur les intersections du plateau. Un placement judicieux leur octroiera un confortable matelas de points pour affronter les saisons « froides ». A l’automne, le vent va se mettre à souffler et lors de chacun des huit tours qui constitueront cette saison, les joueurs pourront étaler depuis les pieds de leurs arbres des feuilles selon la direction du vent… Nombre de feuilles à déposer, recouvrement d’un adversaire, … n’oubliez pas qu’il vous faut être comme la nature et donc ne rien laisser au hasard…

Et à la fin, c’est la nature qui gagne…

Disons-le sans ambages, Bosk est avant tout un jeu superbe au matériel soigné. Avec ses arbres en 3D et ses petits meeples de feuilles et d’écureuils qui viennent prendre place sur un plateau épuré mais élégant, il revêt un aspect très bucolique. Une partie de Bosk, c’est déjà un régal pour les yeux mais c’est aussi bien plus que ça. Derrière cette ode à la nature et à sa beauté se cache en effet un jeu de placement particulièrement calculatoire qui peut se transformer, surtout en automne, en une véritable guerre de territoire. Le placement des arbres comme celui des feuilles doit être savamment pesé car la perte d’une majorité (sur une ligne ou une colonne pour les arbres ou sur un territoire défini pour les feuilles) risque de coûter cher lors du décompte final.

Bien que simple à appréhender, le jeu dispose aussi d’une belle courbe de progression car au fur et à mesure des parties, les joueurs anticiperont mieux le souffle du vent et identifieront plus facilement les positions stratégiques idéales susceptibles de leur garantir un bel espace libre où déployer leurs feuilles. Au-delà d’un thème fort joli, la mécanique de jeu fonctionne bien et se veut d’ailleurs équilibrée. A ce titre, nous avons apprécié que ce soit le joueur le plus en retard sur la piste de score qui choisisse la position initiale du souffle du vent et de la même façon, nous avons aussi apprécié le petit coût supplémentaire imposé à celui qui voudrait recouvrir la feuille d’un adversaire avec une des siennes. Dans Bosk comme dans la nature, tout est question d’équilibre.

Bref, Bosk fait partie de ces jeux à l’esthétique soignée mais qui n’en oublie pas pour autant l’importance d’une mécanique huilée et équilibrée. Dans un cadre enchanteur et poétique, il offre des parties disputées et plus tactiques qu’il ne le laissait supposer. Voilà une découverte ludique aussi dépaysante qu’une balade en forêt…

Bosk, un jeu de Daryl Andrews et Erica Bouyouris, illustré par Kwanchai Moriya, édité par Floodgate Games et localisé par Matagot.

Nombre de joueurs : 2 à 4

Âge : dès 14 ans

Durée moyenne d’une partie : 45 minutes

Acheter Bosk : 34,90 €

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.