July 16, 2018

Brocéliande, forêt du petit peuple, tome 1

La seule évocation de la forêt de Brocéliande éveille en nous un tourbillon de légendes où se mêlent magie, lutins, fées et évidemment Merlin l’enchanteur. C’est dans cet environnement mystique que les éditions Soleil nous entraînent avec une nouvelle série intitulée « Brocéliande, forêt du petit peuple ». Nous nous sommes plongés avec délice dans le premier tome, « la Fontaine de Barenton ».

Les Korrigans semblent enfin avoir trouvé le moyen de contraindre Orignace, le conteur de la forêt, à écrire une histoire dont ils seraient les héros. Pour trouver l’inspiration qui lui fait défaut, Orignace s’offre une promenade nocturne au cœur de la forêt. Il y assiste par hasard au début de l’idylle entre le jeune Merlin et Viviane, future Dame du Lac. Le vieux conteur note tout, flairant l’histoire qui se refusait à lui. Mais les Korrigans accepteront-ils de voir les amours de Merlin figurer dans ce qu’ils estiment être leur conte ? Orignace en est là dans ses réflexions quand surgissent trois perfides et bourrus chasseurs qui ont entendu parler du légendaire cerf blanc…

Avec « la fontaine de Barenton », les éditions Soleil nous proposent le premier des sept tomes qui composeront l’ensemble de la série « Brocéliande ». Chaque tome raconte une histoire unique et est articulé autour d’un des lieux symboliques de la légendaire forêt. Après la Fontaine de Barenton que nous avons découverte ici, la série nous emmènera par exemple dans le Jardin aux Moines, près du Tombeau du Géant ou encore au pied du Hêtre du Voyageur.

Pour le scénario de ce premier tome, nous retrouvons Olivier Peru (dont nous avions pu admirer le travail dans la série Médicis). Celui-ci ne faillit d’ailleurs pas à sa réputation avec une histoire prenante, rythmée, agréablement féérique et non dénuée d’humour. Il inscrit son récit dans le parfait esprit de la Forêt de Brocéliande, tout comme le sont d’ailleurs les dessins de son comparse Bertrand Benoît. Actif également dans le domaine des jeux vidéo et de société, le dessinateur nous offre un travail minutieux et immersif puisque chaque planche nous entraîne un peu plus profondément dans la forêt enchantée. Soulignons enfin le joli travail de la coloriste Élodie Jacquemoire dont l’apport donne à ce tome toute la profondeur qu’il méritait.

Le prochain tome, prévu pour septembre, nous emmènera au Château de Comper, à la lisière du monde des humains et de celui du petit peuple. Il nous tarde déjà de retrouver les créatures enchantées de Brocéliande.

Acheter « Brocéliande, la forêt du petit peuple – tome 1 » : 14,50 €

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité