August 14, 2018

Brothers, le (dés)amour est le pré

Très récemment débraqué sur les étals, nous vous parlons aujourd’hui de Brothers, un jeu grâce auquel Ankama vous entraine au coeur de prairies verdoyantes, là où deux frères élèvent leur bétail dans la mésentente la moins cordiale et dans la rancœur la plus tenace. Pour vous, nous nous sommes équipés de notre fourche la plus pointue pour aller dire deux mots à notre bien-aimé frangin.

Les plaines de Cania sont réputées pour la qualité nutritive de leur herbe et c’est en toute logique que vous aimez y voir paître vos bienheureux wabbits, ces charmants animaux au pelage bleu et aux longues oreilles. Chaque année, lorsqu’arrive le printemps, vous allez y installer vos enclos, longs et étroits évidemment car cela rassure vos wabbits et favorise leur reproduction. Seulement voilà, votre frère est aussi têtu que les bouftous qu’il élève et chaque année, il cherche à vous voler les meilleurs emplacements de la prairie pour y parquer ses bêtes. Le pire : il les installe dans des enclos angulaires car selon lui, ça rend leur poil plus soyeux. Les plaines de Cania sont définitivement trop petites pour vous deux et seul le plus malin d’entre vous parviendra à y faire paître la majorité de son cheptel. Il faut d’ailleurs vous hâter car ne serait-ce pas le bêlement strident de ses bouftous que l’on entend déjà au fond de la vallée ?

Vous l’avez compris, Brothers est donc un jeu de duel et de placement de tuiles. Avant toute chose, les deux frères doivent délimiter la prairie sur laquelle ils vont s’écharper. Pour ce faire, ils prennent chacun à leur tour une tuile prairie de leur choix et la connectent à celles déjà posées. La subtilité est qu’à la différence des tuiles enclos, les tuiles prairie ont des formes variées et l’installation de celles-ci peut donc se révéler très stratégique en fonction du type d’enclos que l’on va devoir y poser. Ensuite, celui qui élève des wabbits va poser son premier enclos puis ce sera au tour de l’éleveur de bouftous et ainsi de suite jusqu’à ce qu’aucun des joueurs ne puisse plus poser de tuiles. Chaque enclos excédentaire vaudra des points de pénalité à son éleveur (deux par enclos pour les bouftous et un par enclos pour les wabbits). A l’issue de cette première joute, on passe à la seconde et dernière manche lors de laquelle les joueurs échangent simplement leurs enclos et procèdent à l’installation d’une nouvelle prairie.

En nous lançant dans cette guerre paysanne fraternelle, nous ne savions sincèrement pas à quoi nous attendre et Brothers a su nous séduire avec un joli panel de qualités. Déjà, avec ses faux-airs de Tetris sur table, il se révèle très stratégique et ne laisse aucune place au hasard. Chaque placement de tuile est calculé et réfléchi et on passe réellement l’entièreté de la partie à essayer de préserver des coins de prairie pour soi tout en cherchant à bloquer les possibilités qui pourraient s’offrir à notre adversaire. Confessons-le, ça rend la victoire particulièrement jouissive. On jubile de ses bons coups, on peste sur ceux de son opposant et à l’issue des deux manches, on n’est souvent d’accord que sur un seul point : l’envie de remettre le couvert. Car oui, en plus de permettre des parties rapides et diablement nerveuses, Brothers a ce petit côté addictif qui fait que l’on n’a pas envie de le lâcher (surtout quand on a perdu car on veut se prouver qu’on est capable de plus de subtilité).

Au-delà de la mécanique, nous avons aussi apprécié l’univers du jeu car les illustrations sont attrayantes et servent bien ce climat d’éternel conflit familial (auquel les épouses des deux frères peuvent se mêler en configuration quatre joueurs). En plus de ces différentes qualités, il nous reste à souligner le format et le prix attractif qui font de Brothers un concurrent sérieux dans la catégorie des incontournables à glisser dans sa valise pour les vacances. Une vraie bonne pioche (à planter dans le dos de son insupportable frérot).

Brothers, un jeu signé Ankama

Nombre de joueurs : 2 ou 4

Âge : à partir de 8 ans

Durée moyenne d’une partie : 15 minutes

Brothers

Les plaines de Cania sont le havre de paix idéal pour faire paître les animaux que l’on élève. Hélas, il n’y a pas de place pour tout le monde et sûrement pas pour l’amour fraternel. Éleveur de wabbits ou de bouftous, il faudra jouer des coudes pour espérer voler les meilleurs emplacements de la prairie à votre têtu de frère.
8
Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité