Casino – un secteur qui se déplace sur l’Internet

Le jeu, ça plait ! Et c’est sur Internet que des plateformes de gaming semblent se développer de manière nette.  Lorsqu’il s’agit de jeux d’argent, la situation est inédite, et il semble que ce n’est pas prêt de changer. En France, par exemple, ce sont les paris sportifs qui s’affichent hauts en couleur. Par contre avec les casinos, il ne s’y passe pas grand-chose du fait que l’Etat Français a banni toute activité liée aux casinos à distance en 2011 (Source : l’Autorité des jeux en ligne de France, l’Arjel).

Constat avec les casinos en ligne hors-France

Comme dit précédemment, dans l’hexagone les casinos en ligne ne sont pas autorisés. Par contre dans d’autres grands pays comme le Canada, l’Allemagne et l’Espagne, les casinos à distance offrant des options de jeux en argent réel sont régulés. Rien que sur le marché Canadien, ce domaine d’activité est en pleine ébullition depuis que des provinces ont ouverts leurs marchés aux jeux de hasard.  C’est notamment le cas avec les casinos en ligne du Québec des opérateurs qui y ont élu domicile. Et pour ce qui est de l’Europe, on y voit des grands groupes s’y développer, avec notamment des opérateurs de légende comme Casino Rewards, Leo Vegas et Poker Stars Casino (source : legit-gambling.com).

Des maisons de jeu converties à l’Internet

Tout comme dans de nombreux secteurs de l’économie, les casinotiers qui ont vu arriver la vague digitale s’en sont bien sortis. Les exemples les plus significatifs nous viennent du Royaume-Uni et du Canada. Dans les faits, ces deux pays font office de modèles du genre dans la digitalisation des casinos en ligne. Rien qu’en Angleterre on compte près de cent casinos en ligne officiels recensés, et au Canada il y en a une trentaine. Ces casinos du Web semblent bien s’en sortit. En consultant une source utile sur ce sujet, on a pu voir sur le site Legit-Gambling.com que des sites légaux de casino remplacent dorénavant des complexes de casino sur le sol Canadien. Et au Royaume-Uni, c’est idem. Somme toute, ce constat n’est pas si étonnant que ça vu que de plus en plus de joueurs préfèrent se divertir en ligne plutôt que de se déplacer dans des salles de jeu.

Des casinos terrestres ferment – Des casinos en ligne prennent le relais

Mondialement, et surtout au Canada et en Europe, les casinos physiques n’ont pas le vent en poupe. En réalité, les joueurs sont toujours là, mais ils ont de plus en plus tendance à faire le choix de joueur en ligne au détriment des maisons locales de casino. En conséquence, les volumes d’affaire des casinos en dur sont en baisse, alors que ceux des casinos en ligne sont en hausse. Il en résulte que des casinos doivent fermer boutique, ou au meilleur des cas réduire leurs effectifs. La France est épargnée par cette tendance du fait que le gouvernement Français ne souhaite pas autoriser les jeux de hasard en ligne (à l’exception du poker et des paris sportifs). Ce choix à la Française n’est pas une mauvaise chose, cette position avantageant les casinos locaux tout comme les joueurs les plus sensibles à l’addiction du jeu pathologique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.