November 21, 2018

Cataract City, de Craig Davidson

Duncan Diggs et Owen Stuckey ont grandi à Niagara Falls, surnommée par ses habitants Cataract City, petite ville ouvrière à la frontière du Canada et des États-Unis. Ils se sont promis de quitter ce lieu sans avenir où l’on n’a d’autre choix que de travailler à l’usine ou de vivoter de trafics et de paris.

Mais Owen et Duncan ne sont pas égaux devant le destin. Tandis que le premier, obligé de renoncer à une brillante carrière de basketteur, s’engage dans la police, le second collectionne les mauvaises fréquentations. Un temps inséparables, sont-ils prêts à sacrifier le lien qui les a unis, pour le meilleur et pour le pire ?

Ce livre est très captivant, tout particulièrement grâce à l’écriture de Craig Davidson qui arrive à nous faire entrer avec un naturel surprenant dans le scénario, dans l’histoire de ces deux jeunes garçons Duncan et Owen. Le lecteur peut ainsi vivre et ressentir ce que les protagonistes traversent à travers leurs multiples épreuves et c’est ainsi que le lien entre eux et le lecteur se crée. De ce fait, l’attachement aux personnages a été pour ma part, de plus en plus fort, et c’est un bonheur de s’attacher aux personnages d’un livre quelles que soient leurs épreuves, de comprendre leur façon de penser tout au long du livre, même si ceux-ci étaient loin d’être des êtres irréprochables.

De plus, l’auteur sait raconter avec détails chaque scène, sans trop en faire. Ainsi toute ambiance, atmosphère, personnalité/caractère que ce soit de la ville en elle-même ou des personnages, tout est décrit dans son ensemble et c’est ainsi que ce livre se constitue un univers qui lui est propre. Chaque détail a sa place et rien n’est superficiel puisque chaque souvenir d’enfance entraînera un autre souvenir plus récent qui nous permettra de comprendre la situation actuelle des deux jeunes garçons devenu maintenant des hommes.

Ainsi, l’histoire en elle-même n’est pas un chef d’œuvre d’originalité puisque les thèmes principaux abordés sont actuellement récurrents, tels que l’amitié, l’aventure, la noirceur de l’homme et sa violence, mais l’auteur a su aborder ces thèmes de façon très réalistes, spécialement dans ses descriptions visuelles. Puis, la façon dont il a su les traiter ainsi que le double point de vue, nous fait vivre dans l’ensemble un très bon moment.

C’est donc à travers les récits d’Owen et Duncan, qu’on les voit grandir, évoluer, prendre des chemins différents, s’enrôler dans une routine certaine, mais avec toujours un seul et même objectif : partir de cette fameuse ville, Cataract City.

 

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité