August 17, 2018

Le chemin des âmes, de Joseph Boyden

Joseph Boyden est l’un des auteurs canadiens les plus en vogue. D’origine amérindienne, il met souvent ces peuples au centre de ses romans, comme se fut le cas avec Dans le grand cercle du monde ou, dans le cas présent, avec Le chemin des âmes.

Nous sommes en 1919. La Grande Guerre vient de se terminer, laissant l’Europe en ruines et l’Humanité choquée. Des Hommes de toutes origines ont pris part au conflit, et peu rentrèrent chez eux. Niska attend le retour de l’un de ces soldats rescapés, mais au lieu d’Elijah, c’est son neveu Xavier qu’elle retrouve… ou presque. Le jeune homme qu’elle a connu n’est plus, laissant place à son fantôme, tant meurtri physiquement que psychologiquement par l’horreur de la guerre. Xavier passera les 3 jours de trajet qui doivent le ramener chez lui dans un état de semi-conscience, aux portes de la mort. Sa tante s’évertuera à le garder en vie et dans la réalité, tandis que ses songes le ramènent sans cesse vers la France et les horreurs qu’il y a vécu…

Boyden a traité le vaste sujet historique qu’est la Première Guerre Mondiale, déjà visité maintes fois et par un nombre d’œuvres conséquent de son propre point de vue, à savoir le rôle des Canadiens et des tribus indiennes dans le conflit. Le fait que ce sujet soit traité par un regard nouveau permet d’enrichir notre culture sur la Grande Guerre, qui ne cessera de nous surprendre par son ampleur.

Mêlant fiction et réalité historique, j’ai été plutôt séduit par le roman dans son ensemble. Les chapitres narrant l’enfer quotidien de la guerre, les discriminations subies par les Indiens ou tout ce qui se rapproche de la réalité historique m’ont captivés et enseignés de nouvelles choses. Les chapitres sur le retour d’Elijah étaient intéressants, notamment sur les séquelles que le conflit a laissé mais manquaient d’action pour moi et ralentissaient l’intrigue. Heureusement, ce sont les chapitres sur la guerre qui étaient dominants dans l’oeuvre.

Un autre regard sur la Grande Guerre : c’est ce que Boyden nous propose dans ce bon roman. Un bon moment de lecture sur l’un des conflits majeurs de l’Histoire.

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité