July 17, 2018

Cinq bonnes raisons de passer le week-end à Dijon

Un week-end à Dijon ? Ça, je demande à voir…

N’en déplaise aux amateurs des grandes métropoles, la ville de Dijon, capitale de la région Bourgogne-Franche-comté, accueille chaque année des centaines de milliers de touristes. Et pour cause : elle a beaucoup à offrir, et elle réserve son lot de surprises à ceux qui en douteraient. Début décembre, nous nous y sommes rendus et nous avons séjourné au splendide Grand Hôtel La Cloche. Nous y avons trouvé une ville pleine de richesses gastronomiques, patrimoniales et artistiques.

C’est la tête pleine de bons souvenirs et l’estomac bien rempli qu’on vous dit pourquoi il faut passer un week-end à Dijon.

1- Pour la gastronomie  

Moutarde, crème de cassis, pain d’épices, crottin de Chavignol… Dijon est connue pour ses spécialités gastronomiques, à base de produits simples et surtout issus d’une production locale. Pour ne pas repartir les mains vides, rendez-vous aux célèbres Halles de Dijon, qui sont un concentré de spécialités du terroir. La boutique Maille, maison de la traditionnelle moutarde de Dijon, est aussi un incontournable. Mais n’oublions pas, bien entendu, le fameux Coq au vin, les escargots de Bourgogne, le classique boeuf bourguignon… et j’en passe. Avez-vous encore une raison d’hésiter ? “Euh, oui”, dit le végétarien peu convaincu par ces plats à base de viande ; je lui réponds alors qu’il pourra se régaler avec un plat savamment préparé à base de la délicieuse truffe de Bourgogne.

Les truffes de Bourgogne

2- Pour le vin

L’intense fierté des bourguignons à vanter les mérites du vin de la région, qui satisfait tous les curieux de la diversité, ne vous laissera pas de marbre. Le vin est à toutes les tables, dans toutes les bouches, et chacun y va de sa petite anecdote sur sa provenance. Du Chablis au Mâconnais, en passant par le Pinot Noir et le Gamay, la réputation du vin de Bourgogne n’est plus à faire. A ce titre, en juillet 2015, les Climats du vignoble de Bourgogne ont été inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. Patrimoine de l’humanité vous dîtes… on reprendrait bien un verre de Gevrey-Chambertin alors, s’il vous plaît.

Quelques vins de Bourgogne

3- Pour l’architecture et le centre-ville

Lentement mais sûrement, la modernité est venue se glisser entre la tradition et l’authenticité de l’architecture dijonnaise. On apprécie s’aventurer sur la place Darcy et y découvrir sa curieuse mais pourtant familière Porte Guillaume, l’Arc de Triomphe dijonnais ; beaucoup de plaisir également en arpentant la rue de la Liberté, entourée de boutiques et de bars animés. On vous conseille de monter au sommet de la Tour Philippe le Bon, qui surplombe la ville. Aussi, en passant par les places du Bareuzai et de la Libération pour prendre un café, vous pourrez prendre le temps d’apprécier les environs. C’est sûr, le cadre est vraiment agréable ; mais à partir de minuit, le centre-ville devient bien calme – si vous venez pour faire la fête all night long, vous risquez d’être un peu déçu.

La Tour Philippe Le Bon

4- Pour la chouette

Quoi, c’est quoi encore cette histoire de chouette ? Après lui avoir confié votre destinée en la caressant de la main gauche sur la façade de l’église Notre-Dame (non, nous non plus, on n’y croit pas une seconde), vous pourrez suivre la mascotte de Dijon, autrement dénommée “la chouette”, le long d’un parcours dessiné sur les trottoirs en pas moins de 37 étapes. C’est sans doute un très bon moyen de visiter à son rythme, sans prendre le risque de passer à côté des incontournables. Vraiment chouette le concept, non ? Oui, ce qui n’est pas le cas de ce jeu de mot tout pourri.

Le parcours de la chouette de Dijon

5- Pour les environs de Dijon

Heureux-se sera celui ou celle qui aime les villages médiévaux et les châteaux de la Renaissance. On pense évidemment à Flavigny-sur-Ozerain, l’un des plus beaux villages de France, et ses abbayes ; on pense également au Châteauneuf et au Château de Bazoches. Mais on n’oublie pas non plus les lacs du Morvan, la vallée de l’Ouche et la Côte viticole. Voilà un concentré de bonnes raisons de prendre le temps de découvrir ou de redécouvrir ce qui fait, non pas seulement le patrimoine bourguignon, mais plus largement le patrimoine français.

Le château de Commarin

Le charme dijonnais a opéré. Belle, tranquille et animée, Dijon nous a permis de nous évader le temps d’un court séjour. On vous la conseille, à faire, ou à refaire.

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité