September 26, 2018

Cities XXL

J’ai toujours beaucoup aimé les jeux de gestion, particulièrement les city builders, depuis l’époque des tout premiers Sim City. Déçu par le dernier épisode de la franchise signée Electronic Arts, c’est avec plaisir que je me suis tourné aujourd’hui vers une alternative, le Cities XXL édité par Focus Home Interactive. Une série que je découvre avec cet épisode, mais qui ne me laissera pas un souvenir impérissable.

Après un tutoriel assez basique qui nous explique les fondamentaux de la gestion façon Cities, on peut se lancer dans le grand bain en sélectionnant une carte sur la gigantesque mappemonde du jeu. Les environnements sont extrêmement grands (on reprochait justement à Sim City 4 ses cartes beaucoup trop petites) variés et chaque emplacement bénéficie de différents avantages et inconvénients en termes de ressources, de potentiel touristique, etc. Un indicateur permet également de jauger la difficulté à faire s’épanouir des habitants dans telle région du monde, ce qui permet aux plus grands amateurs de challenge de se lancer dans des défis à la limite de l’impossible. Toujours sympa !

Très concrètement, j’ai trouvé le jeu beaucoup trop simpliste dans sa façon de voir les choses, du moins dans un premier temps. On commence le jeu en créant une grande route vers l’extérieur afin de relier ce qui va rapidement devenir notre ville au reste du monde. On installe ensuite son hôtel de ville, puis on délimite ensuite des endroits capables d’accueillir des travailleurs peu qualifiés, puis on fait de même avec les premières entreprises. Rapidement, les bases d’une ville se développent, puis on peut accueillir des travailleurs qualifiés, et lancer la constructions d’immeubles de bureaux à même de leur procurer un emploi. Au final, quatre catégories d’habitants se débloquent ainsi et, tout au long de la partie, l’intérêt va être de trouver le bon dosage entre création de nouvelles entreprises et accueil d’habitants des différentes classes pour les faire tourner.

Bien évidemment, ces petites gens ont des besoins et des envies, et il faudra leur construire magasins, écoles, hôpitaux et autres emplacement de loisirs pour qu’ils aient une vie heureuse, le tout en veillant à ce qu’ils ne passent pas trop de temps dans les transports en commun ou les bouchons, et ainsi de suite. Si le tout peut sembler ultra complet et difficile à calibrer en l’énumérant ainsi, il est vraiment très facile de progresser, le tout se faisant de façon très simple et naturelle. A moins qu’il ne s’agisse de mon intelligence supérieure qui fasse des siennes !

Techniquement, le titre est malheureusement en-dessous de nos attentes. A tout moment, il est possible de passer un petit coup de molette pour plonger dans les rues virtuelles de ConsoMag City (oui…) et pouvoir s’y balader. On découvre des bâtiments assez bien modélisés, même pour les PC qui ne sont pas de véritables monstres, des habitants et des véhicules bien présents. Bref, la ville est habitée et vivante, et on se plait vraiment à visiter ce qu’on a construit. Si ceux qui ont un PC qui n’est plus tout récent seront heureux de pouvoir faire tourner le jeu sur leur machine, les autres seront sans doute blasés de voir que Sim City 4 sorti il y a deux ans de cela s’en tire mieux… Côté bande-son, c’est du très bon boulot en revanche, avec des thèmes musicaux ultra rythmés qui, s’ils ne collent pas à ce à quoi on s’attend d’un jeu de gestion assez posé, sont vraiment très bons.

Précédent «
Suivant »

Créateur et rédacteur en chef du site.
  • facebook
  • twitter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité