November 19, 2018

[COMICS] Power Rangers : L’ère du Dragon Noir

Les Power Rangers reviennent dans la version comics de Boom Studios pour un second volume publié par Glénat Comics en France et titré L’ère du Dragon Noir. L’occasion de reprendre l’histoire là où l’arc consacré au passage du Ranger vert vers le bien l’avait laissé. Voici notre avis sur l’histoire racontée par ce nouveau tome et également sur l’édition française par Glénat.

 

Les Rangers sont mis à mal !

L’équipe de Zordon va être confrontée à un ennemi à a puissance terrifiante : le Dragon Noir. Celui-ci semble pouvoir interagir avec le système de transmutation et empêcher les rangers de se transformer. Le scénario ouvre donc la voie à une défaite des héros avec un ennemi qui semble invincible, on sort un peu du schéma classique de la franchise où l’issue ne fait généralement aucun doute. On avait déjà ce sentiment pour le premier tome mais les connaisseurs pouvaient facilement deviner le devenir du Ranger vert.

Tout au long de ce tome, les Rangers vont se retrouver dans de multiples situations critiques – notamment Billy, le Ranger bleu – et le lecteur ne sera jamais serein en avançant dans l’histoire. En plus, on voit du pays : La Lune sera de la partie – souvenez-vous, le QG de Rita Repulsa est sur notre satellite – en plus de différentes dimensions dans lesquelles l’action se déroule. Malgré tout, notre âme de fanboy a plus de mal à se passionner pour cette partie de l’histoire que sur celle qui voyait l’arrivée du Ranger vert.  Cela n’empêche pas que les problématiques autour de l’intégration de Tommy dans l’équipe des Rangers soient intéressantes à suivre et au final, c’est ses spécificités vis-à-vis du reste de l’équipe qui vont apporter le plus à l’histoire vu que l’on apprend encore rien sur le Dragon Noir.

Ce tome 2 s’avère intéressant mais assez frustrant vu que de nombreux sous-entendus sont faits sur les motivations du Dragon Noir sans que des éléments clairs viennent nous éclairer pour que nous sachions à qui nous avons à faire. Les réponses seront certainement là lors de la sortie du 3ème opus.

 

Une édition abordable et de qualité

Dernier mot sur le contenu : le petit bonus qui nous propose une nouvelle aventure autour de Bulk et Skull, les « bouffons » de l’univers est toujours aussi sympa à lire. L’intérêt scénaristique est forcément limité mais les situations décrites ont au moins le mérite de ramener le lecteur vers des aventures liées à la vie quotidienne – ici, les deux larrons vont devoir effectuer des travaux d’intérêt général. Enfin, une galerie de couvertures alternatives ou originales est présente en fin de tome avec de belles inspirations.

Du côté de l’édition française, rien de nouveau à signaler. Glénat reste encore sur une très bonne qualité à un coût très abordable : 9,99€. A ce prix-là, nous avons tout de même un volume relié avec une très bonne qualité de fabrication, un bon papier glacé. En bref, pour le prix, il est difficile de demander plus, d’autant que l’ouvrage ne souffre d’aucune coquille ou défaut d’impression (mis à part une faute sur le nom de … Glénat sur la tranche). Notons que la prochaine parution autour des comics Power Rangers chez Glénat sera le spin off autour du Ranger rose, en octobre. On est impatient.

 

 

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité