May 28, 2018

[COMICS] The Walking Dead édition Prestige 5, par Delcourt

Vous êtes désormais habitués à ces parutions qui interviennent à quelques mois d’intervalle, vous l’avez deviné, nous allons parler de l’édition Prestige 5 des comics The Walking Dead, qui est parue le 29 novembre dernier. L’occasion de se rappeler ce par quoi Rick et son groupe sont passés après avoir été délogés de la Prison qui leur servait de refuge dans le précédent tome. Notre avis !

 

Au revoir le Gouverneur, il est temps de tourner la page

Alors que nous avions quitté la communauté autour de Rick en fâcheuse posture après une bataille à la conclusion amère pour tous les groupes concernés. Après avoir perdu beaucoup, dont une grande partie de sa famille, nous retrouvons notre ancien sheriff en compagnie de son fils Carl, à la recherche d’un abri. Une petite maison semble convenir et ils s’y installent donc. Après une période d’incertitude où Rick est au bord de la mort – physique – c’est un autre coup qui sera porté à notre héros.

Sans trop entrer dans les détails pour ne rien gâcher à ceux qui ne connaissent pas le déroulement, la dimension psychologique des personnages – et en particulier de Rick – va être, plus encore qu’auparavant, particulièrement développée. Les instants de faiblesse prennent une dimension supplémentaire, on sent que les personnages sentent le poids du temps qui est passé depuis le début de l’infection. Certains recherchent un nouvel ancrage où ils pourraient vivre sur la durée, sans vagabonder, tandis que d’autres passent définitivement dans une logique de survie. A ce titre, l’un des moments charnières du changement profond de Rick se produit dans ce tome. Indice : Il se met à la place des rôdeurs …

La seconde partie de ce tome, qui correspond au volume 10 dans le précédent découpage, introduit plus en profondeur les personnages de Rosita, Abraham et Eugene, qui vont conduire les survivants à se méfier des endroits mal protégés et à repartir sur les routes. Abraham est le personnage le plus développé à ce niveau du récit, avec des éclaircissements intéressants sur son passé – qui n’étaient pas si précis dans la série, au passage.

 

Un tome de transition

Lorsque l’on lit ce 5ème tome Prestige, on se rend compte que l’histoire est dans une phase de transition. C’est une constante dans The Walking Dead, on alterne souvent une phase où le groupe de Rick se bat contre un ennemi bien défini avec une autre où il gère des aspects plus personnels. Ici, c’est typiquement ce type de récit qui va animer ce volume. Le prochain objectif majeur du groupe apparaît en même temps que le trio de nouveaux personnages que nous avons cité. Pour quel résultat ? C’est à voir dans le Prestige numéro 6.

Comme toujours, Delcourt reste fidèle à la charte graphique des éditions hardcover parues aux Etats-Unis, qui est de très bon goût et met en avant sur ce 5ème tome le personnage d’Abraham avec un joli violet. La collection s’enrichit donc d’un nouveau volume qui s’intègre parfaitement à la suite des autres dans une bibliothèque. Pour les fans de Walking Dead, il s’agit, plus que jamais, de l’édition à acquérir.

La qualité des matériaux de cette édition par Delcourt est encore une fois excellente. On garde l’aspect hardcover qui offre une sensation agréable lorsque l’on tient le livre avec une qualité très bonne pour le papier utilisé au niveau des pages. Les couvertures des issues sont également présentées en fin d’ouvrage sur du papier glacé, en couleurs. Un travail très sérieux.

 

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité