July 16, 2018

[COMICS] The Walking Dead, édition Prestige volume 4 par Delcourt

Le volume 4 de l’édition Prestige du comics The Walking Dead est arrivé en librairies il y a quelques jours et nous avons pu le lire très rapidement afin de partager avec vous notre ressenti sur la suite de l’histoire de Rick Grimes et ses compagnons de survie. Voici donc notre verdict sur ce tome qui promettait forcément d’être très intéressant avec la contre-attaque annoncée du Gouverneur.  

 

La fin d’un cycle

Nous avions laissé le groupe de héros dans une situation potentiellement dangereuse. Rick et quelques-uns de ses compagnons revenaient de Woodbury après y avoir été retenus par le Gouverneur et ses hommes. Un traitre infiltré venait d’être confondu et tué pour qu’il ne révèle pas l’emplacement de la prison où ils ont trouvé refuge. Malgré tout, il n’y avait aucune garantie que le Gouverneur ne retrouve pas le lieu.

Une grande partie de ce volume 4 s’intéresse à la vie dans la prison du groupe de Rick et à ce qu’ils essaient de mettre en place pour prévenir l’arrivée du Gouverneur et les habitants de Woodbury.  On se rend compte également de toute la tension qui découle de l’attente de cette attaque d’autant qu’elle tarde à survenir. Ce 4ème volume est également celui qui voit l’accouchement de Lori et l’introduction d’une nouvelle raison pour Rick de protéger son groupe.

Sans dévoiler les faits importants – les morts en particulier – de ce tome, sa fin se révèle particulièrement sanglante alors que le déroulé du tome se fait dans une relative tranquillité. Les passages racontant la préparation de l’attaque par le Gouverneur sont également bref mais très intéressants. C’est ainsi que l’on voit toute la duplicité de l’antagoniste de Rick quand il manipule son peuple et s’en sert pour parvenir à s’emparer de la prison. La fin est celle attendu pour quiconque a vu la série télé mais le destin de nombreux personnages est différent et certaines morts de personnages encore vivants dans le show surviennent ici. La fin de ce Prestige 4 est également la fin du cycle du Gouverneur, premier grand méchant de la saga.

 

Des bonus intéressants et une jolie édition

En fin de volume, nous avons droit à l’épisode spécial consacré au Gouverneur de quelques pages qui nous montrent ses débuts en tant que responsable de la ville. Il y expose ses doutes quant à sa capacité à diriger Woodbury tout en démontrant sa volonté de se désensibiliser afin de prendre les décisions qui s’avèreront difficiles. La fin de ce petit récit est à la fois surprenante et parfaitement fidèle à l’esprit du personnage.

Comme toujours, nous avons également une reproduction des couvertures des « issues » qui composent ce volume ainsi qu’un petit carnet de croquis commenté par Robert Kirkman. Tous ces bonus sont toujours aussi intéressants à parcourir et permettent également d’appréhender cet univers en mode colorisé, ce qui donne parfois une autre dimension à certaines scènes ou personnages dépeints.

Comme toujours, la qualité de l’édition de Delcourt est irréprochable. Pas de fautes, d’oublis de mots ou de problème d’impression. La qualité du papier de cette édition est d’ailleurs l’un de ses points fort et permet de présenter ce monument des comics américains dans un format et une qualité d’impression excellents. Nous attendons maintenant avec impatience le tome 5 qui n’a pas encore de date de sortie.

 

 

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité