May 22, 2018

Compartiment pour dames, d’Anita Nair

Compartiment pour dames - Anita NairAkhila a 45 ans et a toujours habité avec sa famille. Un jour, sur un coup-de-tête, elle décide de partir en voyage dans le sud de l’Inde à « Kanyakumari, là où les trois mers se rencontrent. La baie du Bengale, l’océan indien et la mer d’Arabie. » Et d’y partir seule. Dans le compartiment, réservé aux femmes, elle rencontre quatre autres voyageuses avec qui un petit lien se nouent. Chacune va tenter, en racontant sa vie de femme, de répondre à la question d’Akhila : est-qu’une femme peut s’en sortir seule ? On va donc tour à tour connaître la vie de ces femmes en parallèle de celle d’Akhila.

Ça a été un grand plaisir de suivre ces destins de femmes si différents. Janaki, la plus âgée et heureuse avec son époux, Margaret qui a réussi à maîtriser les penchants de son époux d’une manière originale, Prabha Devi qui cherche l’équilibre entre bonne épouse et femme épanouie, Marikolanthu qui a connu une vie tragique. Et Akhila, qui a dû mettre sa vie entre parenthèse pour s’occuper de sa famille.

J’ai aimé cette plongée au coeur de l’Inde et de ses traditions. La place des femmes dans cette société est questionnée, analysée, disséquée. Mais le propos, pourtant bien encré dans la société indienne, arrive à être universel. Ce qui fait pour moi la force du roman.

L’écriture est très sensuelle ; combien de fois est-je salivé devant la description de tous ces plats ! Et très imagée aussi ; quel délice les métaphores chimiques de Margaret ! Enfin, l’auteur alterne les propos graves avec des passages plus légers, voire drôles. Ainsi, la lecture n’est jamais pesante, sauf dans le dernier récit qui est vraiment le plus dur. Un livre que je recommande vivement !

Le sujet a beau être grave, le style est alerte, sans fioritures ni maniérisme. Il incite à progresser dans notre lecture, et nous recevons ces témoignages comme si c’était à nous qu’ils étaient racontés.

Compartiment pour dames est un roman très riche, qui montre la complexité de la condition féminine en Inde et qui ne laisse pas indifférent(e).

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité