September 20, 2018

Dernier meurtre avant la fin du monde, de Ben H.Winters

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en découvrant cet ouvrage, s’annonçant comme le premier volet d’une trilogie. La couverture tout d’abord laisse perplexe, elle nous fait plus penser à un livre datant des années 50 qu’à un policier futuriste.

Le roman stéléchargement (2)e divise en quatre parties : les deux premières parties sont plutôt descriptives et longuettes, nous prenons connaissance avec le narrateur, Henry Palace, un inspecteur fraîchement nommé dans la petite ville américaine dans laquelle il a grandi : Concord. Dès les premières lignes, nous sommes confrontés à une scène de crime, ou non d’ailleurs … Henry Palace prend en main l’affaire de Peter Zell, agent d’assurance discret et sans histoires, retrouvé pendu dans les toilettes d’un McDonald’s. Suicide ou meurtre ? Telle est la question.

Dans un monde ou la fin de l’humanité est programmée pour 6 mois plus tard, le 9 octobre, quand l’astéroïde  2011GV1 percutera la terre et la réduira en poussière, les marchés financiers s’effondrent, les salariés démissionnent du jour au lendemain tandis que d’autres s’accrochent à leur emploi comme pour vivre plus longtemps. Les suicides s’avèrent être de plus en plus courant, tel un échappatoire à une mort pourtant certaine, mais l’inspecteur Palace est tenace et plusieurs indices lui poussent à penser qu’il s’agit là d’un meurtre.

Ces deux premières parties nous permettent, non seulement de faire connaissance avec les personnages, mais de prendre place comme la conscience de notre inspecteur. Nous sommes comme la petite voix qui le pousse à cesser ses investigations, car oui il s’agit bien d’un suicide ! Et à la fin de la seconde partie nous y parvenons, Palace est convaincu que Peter Zell s’est suicidé.

La troisième partie commence à s’enflammer et, enfin se présente un peu d’action. Il y a de plus en plus de rebondissements dans notre affaire. Et nous changeons de point de vue, nous sommes à présent l’auditoire de Palace, et tout est bon pour nous convaincre qu’il s’agit d’un meurtre. Il a beau être le narrateur, nous ne connaissons pas pour autant toutes ses pensées, bien au contraire, il nous cache ses découvertes, nous laisse dans l’attente, souhaite nous prouver ses raisonnements.

La quatrième partie est sans hésiter la meilleure. Nous sommes entraînés par l’histoire (enfin …), Palace nous emmène de découvertes en découvertes face à ce monde pré-apocalyptique et nous sommes transportés par tous ces raisonnements et rebondissements.

Les premières pages de ce livre m’ont, il faut bien le dire, ennuyées mais je ne saurai dire exactement à quel moment ce roman a commencé à me séduire, puis à m’envoûter. L’écriture est addictive et l’inspecteur Palace qui nous exaspère au début, nous surprend de page en page.

Je regrette tout de même que l’action soit si longue à demarrer et reste mitigée quant aux deux autres tomes qui vont suivre. Je les lirai certainement mais vais-je accrocher ou totalement décrocher, je ne saurai le dire. L’auteur peut autant nous tenir en haleine que nous ennuyer donc cela reste à voir.

Acheter le livre en ligne : 18 €

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité