Ce n’est un secret pour personne, notre société moderne a une tendance presque maladive à la surproduction. En un sens, on surproduit en espérant voir les consommateurs surconsommer. C’est aussi triste qu’indéniable et c’est un véritable gâchis à la fois en termes financiers mais aussi (et surtout) en matière d’écologie. Et l’industrie de la musique ne fait malheureusement pas exception. Pourtant, forte de ce constat, une figure émergeante dans l’univers musical essaie de faire bouger les lignes. Son nom : Diggers Factory et son credo : une production de vinyles responsable qui suit la demande plutôt que d’essayer de l’anticiper. Découverte…

Diggers Factory est né dans l’esprit de deux passionnés de vinyles qui usaient leur ennui sur les bancs d’une fac parisienne. Et si l’idée d’une telle aventure leur est venue, c’est suite à un constat simple mais implacable : produire des vinyles n’est pas une chose facile. Pourquoi ? Eh bien parce que quand un artiste (surtout s’il est jeune ou assez nouveau sur la scène musicale) décide de faire presser sa musique, plusieurs problèmes se posent. Déjà, le vinyle est relativement cher à produire. Ensuite, il est toujours difficile d’évaluer le nombre de vinyles qu’il faudrait idéalement presser (ce qui peut engendrer une surproduction et donc un surcoût et un surstock, sans même parler du gâchis). Enfin, du pressage à la distribution en passant par la logistique, c’est toute une chaîne de partenaires qui se dresse devant l’artiste.

Du coup, Diggers Factory s’est d’abord inventé comme un système de vinyles à la demande inspiré du crowdfunding. Quand un artiste souhaite mettre sa musique sur vinyle, des précommandes sont ouvertes et si les acheteurs sont au rendez-vous, Diggers Factory s’occupe de tout, du pressage à l‘envoi du vinyle au domicile du fan qui l’a commandé. Simple, efficace, il fallait y penser…

Mais Diggers Factory, c’est aussi bien plus que ça car en grandissant, la société a développé d’autres activités comme la vente de vinyles en édition limitée, des partenariats avec des artistes et d’autres labels et même une box vinyle livrée à domicile…

La box vinyle parfaite pour les mélomanes éclectiques

Nous le disions à l’instant, Diggers Factory propose donc une box vinyle en abonnement. Contrairement à la majorité des boxes concurrentes sur ce segment de marché, celle de Diggers Factory n’a pas fait le pari d’un vinyle mystère qui pourrait plaire (ou pas) à l’abonné téméraire.

Ici, chaque mois, l’abonné choisira le (ou les) vinyle(s) qu’il souhaite recevoir parmi la sélection inédite opérée par les équipes de Diggers Factory. Et disons-le d’emblée, chacun y trouvera quelque chose à son goût…

En effet, si cette box est avant tout une ouverture sur le monde musical (car certains vinyles de la sélection ne manqueront pas d’être de surprenantes découvertes), elle est suffisamment éclectique pour s’assurer de contenter les goûts de chacun. Pour vous donner un exemple, la box de février allait de la country de Bob Dylan aux sons jazzy de John Coltrane en passant par l’électro-techno du jeune Mezerg, par une séance de Hip-Hop signée Kemba, par la soul africaine de Manu Dibango et même par les thèmes du Hobbit et du Seigneur des Anneaux (joués par l’Orchestre Philarmonique de la Ville de Prague, rien de moins). Vous l’avez compris, en plus d’être qualitatifs et proposés en édition limitée, les choix opérés par Diggers Factory sont aussi très variés !

Le petit plus, chaque box est accompagnée de petites attentions comme un tote bag, des accessoires pour votre platine, des produits d’entretien pour vos vinyles, … Ça fait toujours plaisir !

En conclusion

Que vous soyez un artiste en quête d’un partenaire fiable et responsable pour le pressage de vos vinyles ou un mélomane avide à la fois de découvertes musicales et de soutenir un autre moyen de production de toute la musique qu’on aime (ok, pardon pour cette référence contestable), rendez-vous chez Diggers Factory !

Je découvre Diggers Factory

Je m’abonne à la box vinyle Diggers Factory

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.