Parmi les parangons de l’humour noir, les princes de la vanne caustique et les fiers je-men-foutistes du politiquement correct, on trouve évidemment Cyanide & Happiness. Et pour le plus grand bonheur des fans du genre, un jeu inspiré des micro-BD complètement décalées vient d’apparaître sur les étals. Il est signé Skybound TableTop et la version française est assurée par Lucky Duck Games. Alors, êtes-vous prêt à embarquer dans le trolley le plus cynique du monde ?

D’emblée, la petite boîte de Dilemme Express annonce un party game de dilemmes moraux et de meurtres au trolley. Honnêtement, on n’aurait pas dit mieux et cette simple accroche donne immédiatement le ton du jeu. Son principe est d’ailleurs aussi simple que son contenu est délicieusement immoral… Mais n’allons pas trop vite. Le trolley a tout le temps d’entrer en gare (ou plutôt en garderie).

Tuer Hitler ou guérir le cancer…

Dilemme Express se présente sous la forme d’un chemin de fer se séparant en deux voies. Au début de celui-ci, Tom Trolley conduit un trolley devenu fou (à moins que ce ne soit Tom qui soit devenu fou). Sans pouvoir s’arrêter, le joueur qui endosse le rôle du conducteur pour la manche va donc devoir choisir une des deux voies et y écraser tous les imprudents qui s’y seraient attardés. Bien entendu, le but des joueurs (séparés en deux équipes) est que Tom Trolley choisisse la voie adverse plutôt que la leur.

Concrètement, les voies sont installées entre les deux équipes et pour initier le jeu, une première carte Innocent est placée sur chacune d’elles. Ensuite, chaque équipe va jouer une des trois cartes Innocent qu’elle a piochées sur sa propre voie avant de jouer une de ses trois cartes Coupable sur la voie de l’équipe adverse. Enfin, les équipes placent une de leurs trois cartes Modificateur sur n’importe quel personnage de n’importe quelle voie. Il est désormais l’heure du redouté dilemme moral pour le conducteur du trolley. Chaque équipe va plaider pour tenter de convaincre Tom d’épargner les personnes présentes sur sa voie mais quoi qu’il arrive, celui-ci n’aura d’autre choix que de lancer son trolley à l’assaut d’une des deux voies, envoyant ad patres quiconque s’y trouverait. Ensuite, toutes les cartes sont défaussées et on procède à une nouvelle manche.

Les psychopathes sont nos amis, il faut les aimer aussi

Dilemme Express place de façon très originale les joueurs devant des choix qu’ils n’auraient jamais imaginé devoir faire (et espérons pour l’humanité qu’ils ne devront jamais réellement les faire). Les cartes s’enchainent et les choix impitoyables aussi, suscitant à chaque fois une vague d’indignation dans les rangs de l’équipe perdante. A chaque manche, les débats sont animés et les joueurs s’échangent des arguments toujours plus imparables (ou toujours plus fallacieux). De la sorte, Dilemme Express crée une véritable émulation autour de la table, instaurant une ambiance aussi joyeuse qu’électrique.

Les différentes cartes méritent clairement une mention car plus on les découvre et plus on prend conscience des choix difficiles mais hilarants qu’il va nous falloir opérer. De la sorte, choisiriez-vous d’épargner un groupe d’enfants malentendants en colonie de vacances si votre propre mamie se trouvait sur la voie opposée ? Et ce choix serait-il le même si vous découvriez qu’un des enfants de la colonie vole de l’argent à l’hôpital qu’il fréquente pour financer son club de combats clandestins de clochards ? De même, chercheriez-vous malgré tout à écraser le seul témoin du pire crime que vous ayez jamais commis si cela signifiait aussi perturber un ancien cimetière amérindien qui fera déferler ses malédictions sur le monde ? Pas si simple, n’est-ce pas ?

A qui les clefs du trolley ?

Dilemme Express a aussi ceci de bien qu’il n’épargnera aucun joueur dans les dilemmes cruels qu’il leur soumettra. En effet, à chaque nouvelle manche, c’est le joueur situé à la gauche du conducteur qui hérite des clefs du trolley et donc de la lourde tâche de choisir quelle voie sacrifier. La partie se termine instantanément dès que chaque joueur a incarné une fois Tom Trolley. Ce faisant, les équipes sont également remodelées à chaque manche puisque les joueurs sont séparés en deux en fonction de qui se trouve de part et d’autre du conducteur. Evidemment, c’est un détail mais il a toute son importance car il offre une certaine variété au jeu et permet que la soirée ne se transforme pas en guerre clanique. Il vous arrivera donc de basculer tout à coup dans l’autre équipe et de devoir argumenter férocement contre les personnes avec lesquelles vous sembliez si proche quelques minutes auparavant.

En conclusion

Pour qui aime l’humour corrosif et les fous rires scandalisés entre amis, Dilemme Express est le party game parfait. Extrêmement simple à expliquer et à mettre en place, il ne manquera pas d’animer vos soirées et d’y instaurer une ambiance parfois faussement outrée mais toujours jubilatoire. Voilà un jeu qui, à coups de trolley fou, repousse les limites de l’humour noir et pulvérise celles du politiquement correct. Un régal (psychopathique mais un régal quand même) !

Dilemme Express, un jeu de Scott Houser, édité par Skybound TableTop et localisé par Lucky Duck Games.

Nombre de joueurs : 3 à 13

Âge : dès 14 ans

Durée moyenne d’une partie : à partir de 15 minutes

Acheter Dilemme Express sur Philibert : 22,50 €

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.