Disney Villainous, qu’il est bon d’être mauvais !

Pour le plus grand bonheur de tous les fans de Disney (en tout cas ceux qui ont un fond un peu mauvais), Ravensburger vient d’éditer une version française de Disney Villainous, un jeu de Wonder Forge qui fait depuis quelques temps déjà le régal des joueurs outre-Atlantique.

Nous le savons tous, des films de James Bond à Star Wars en passant par quelques Batman, il arrive régulièrement que des super-vilains rivalisent de notoriété avec les héros censés déjouer leurs plans machiavéliques. Du bagout, du charisme, une personnalité exubérante et une odieuse audace, ils sont nombreux ces méchants que nous avons adoré détester. Bien sûr, les studios Disney n’échappent pas à la règle et on ne compte plus leurs longs-métrages qui ont donné naissance à des méchants iconiques. Et si à votre tour, vous endossiez le rôle d’un envoûtant vilain ?

Rire cruel et plan diabolique, c’est tout vous, ça !

Disney Villainous est donc un jeu qui propose aux joueurs d’endosser le rôle d’un des méchants de Disney. Dans la boîte de base, il y en a six et, selon votre humeur (ou votre personnalité mais ce serait plus inquiétant), vous pourrez donc choisir d’être Maléfique, Jafar, Prince Jean, la Reine de Cœur, Ursula ou le Capitaine Crochet. Bref, que du lourd(emment méchant) ! Et le choix que vous effectuerez ne sera pas sans conséquence car à chaque vilain, son histoire et à chaque histoire, sa partie.

En effet, Disney Villainous est un jeu asymétrique, c’est-à-dire qu’on y joue différemment selon le personnage que l’on incarne. Déjà, chaque vilain va disposer d’un plateau personnel qui représente le royaume dans lequel il évolue. Pour Jafar par exemple, on y trouvera les rues d’Agrabah, le Palais du Sultan, l’Oasis et la Caverne des Merveilles. Ensuite chaque vilain disposera de deux decks de cartes. Le premier sera son deck de méchant et c’est là qu’il puisera toutes les cartes susceptibles de l’aider dans sa quête. Le second sera le deck de fatalité dans lequel les joueurs adverses pourront aller piocher pour l’empêcher de réaliser ses funestes desseins. Dans celui-ci, vous trouverez les héros du conte en question mais aussi quelques événements, objets et autres surprises. Enfin, et c’est évidemment le plus important, chaque vilain aura un objectif propre en lien avec son histoire. Si le cupide Prince Jean devra « simplement » accumuler un trésor de jetons, le Capitaine Crochet devra quant à lui battre Peter Pan sur le Jolly Roger et Maléfique devra poser des malédictions dans tous les lieux de son royaume.

Déjà, on voit se dessiner sur votre visage un sourire perfide mais n’allez pas trop vite. Il ne faut en effet pas penser que votre vilénie naturelle (aussi développée soit-elle) vous suffira à mener à bien votre sinistre projet. Non, Disney Villainous n’est pas un jeu simpliste qui a tout misé sur la franchise Disney pour faire succomber les fans du genre. Il nous a surpris par sa profondeur, sa mécanique huilée et sa dynamique. Nous y reviendrons.

Monsieur Mouche contre Clochette et Abu contre Iago

Après, vous vous en doutez, nous avons aussi été beaucoup séduits par le thème et la façon dont il est rendu. En incorporant pour chaque vilain deux decks de cartes particulièrement bien fournis, c’est tout le dessin-animé correspondant que les auteurs nous invitent à revoir en jouant. Clairement, c’est avec un plaisir non dissimulé que les amateurs de Disney (re)découvriront les personnages et objets du conte à chaque fois qu’ils vont piocher une carte. Sans nuire à la mécanique de jeu, Wonder Forge a donc réussi à retranscrire fidèlement l’univers Disney. Sur ce point encore, c’est une réussite !

Cela dit, en proposant aux joueurs d’incarner des personnages aux objectifs différents, jouant sur des plateaux séparés et avec des cartes qui leur sont propres, le risque était bien évidemment d’obtenir un jeu à l’interaction nulle et où chaque joueur joue dans son coin sans se soucier des actions des autres. Fort heureusement, ce n’est pas le cas. En vous déplaçant sur une de vos cases Action, c’est en effet vous qui allez déclencher l’apparition d’une carte Fatalité chez un adversaire. En plus de la choisir parmi les deux premières piochées, vous allez également devoir choisir dans quel lieu du royaume adverse vous allez la faire apparaître. Cette mécanique va donc créer une interaction assez forte dans le jeu et ce, d’autant qu’elle vous obligera à vous intéresser à la stratégie de votre adversaire. Sans compter qu’il vous sera particulièrement jouissif d’envoyer des héros dans les pattes de vos concurrents. « Boum, je t’envoie Frère Tuck au milieu de Nottingham, ça t’embête pas mal hein mon Prince Jean ? »

Happy Creepy end

Sur sa boîte, Disney Villainous s’annonce jouable jusqu’à six joueurs. Disons-le tout de go, c’est une mauvaise idée. La configuration idéale est deux joueurs, voire trois (au maximum). Au-delà, le temps de la partie s’allonge considérablement et, en temps ressenti, attendre son tour peut sembler aussi long qu’une chanson Disney pour ceux qui leur préféraient l’intrigue (les vrais comprendront). Sinon, pour le reste, Disney Villainous s’est révélé une excellente surprise. Il est un jeu original, au thème évidemment très fort et qui ne pêche pas par simplicité. Il vous faudra jouer aussi judicieusement vos alliés que les ennemis de vos concurrents et sans cesse surveiller leur progression. Très sincèrement, une belle découverte !

Comme tout bon méchant, vous en voulez plus et toujours plus ?

Et vous allez être gâtés car deux extensions existent déjà et seront localisées par Ravensburger à la fin de cette année et dans le début de la suivante. Dans la première, vous pourrez incarner le terrifiant Hadès, la méchante Reine de Blanche-Neige et l’odieux Dr. Facilier. Dans la seconde, vous aurez l’occasion d’être l’infâme Scar, l’intimidant Ratigan (mais oui, de Basil Détective privé, souvenez-vous) et enfin la malveillante Yzma… Allez, laissez sortir votre rire sardonique, vous l’avez mérité…

Disney Villainous, un jeu édité par Wonder Forge et localisé par Ravensburger.

Nombre de joueurs : 2 à 6 (mais plutôt 2 ou 3)

Âge : dès 10 ans

Durée moyenne d’une partie : 45 minutes

Acheter Disney Villainous : 40,50 €

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.