Décidément, les équipes de Légion Distribution aiment les îles étranges et les (non moins étranges) bêtes à plumes. Après nous avoir entraînés dans une épique guerre de poulets dans War for Chicken Island (d’ailleurs injustement passé sous les radars), les voilà qui récidivent en nous invitant sur ce qui aurait très bien pu s’appeler l’Île des Disparus : Dodino Island…

Sur Dodino Island, il est l’heure d’adouber un nouveau chef. Et comme le veut le rituel, c’est une course effrénée en direction du Trône de l’œuf de Dodosaure qui départagera les prétendants. Sur la ligne de départ, les dinosaures choisissent les valeureux dodos qu’ils pensent capables de les mener vers la victoire. Et quand le départ est donné, tous les coups sont permis, du lancer d’œuf au jet de banane en passant par la pluie de météorites… Et on s’étonne que ces deux espèces se soient éteintes…

Et c’est le Diplododocus qui vire en tête !

Vous l’avez compris, Dodos Riding Dinos est un jeu de course et de programmation à l’esprit complètement décalé. Ici, chaque joueur va incarner un improbable duo constitué d’un dinosaure (la monture) et d’un dodo (le jockey). Chaque round débute par une phase de manigance lors de laquelle les joueurs vont sélectionner une carte de leur main. Il pourra s’agir d’une carte dite normale ou d’une carte Agression. Ces dernières sont puissantes mais attention car si deux joueurs ont choisi l’option agressive, ils se feront enrager l’un l’autre et leurs cartes perdront leur effet !

Ensuite, la phase de course survient et lors de celle-ci, les joueurs vont avancer du nombre de cases indiqué sur leur carte mais aussi (et surtout) appliquer l’effet de celle-ci. Et là, il y en a pour tous les goûts : crapulerie, lancer de bananes, coups de boost, … des effets aussi variés que dévastateurs qui auront autant d’impact sur la course que sur les amitiés que vous ententen(i)ez avec les autres concurrents !

Une course, c’est bien. Une coupe, c’est mieux…

Un des atouts de Dodos Riding Dinos est aussi son côté très fourni. Vous pourrez en effet sélectionner votre duo de coureurs parmi douze (et disposant tous d’une capacité unique) mais vous pourrez aussi choisir de concourir sur quatre circuits différents. Eh oui, le jeu est fourni avec deux plateaux recto-verso et si une course classique se déroulera généralement sur Dodino Island, il vous sera aussi possible de faire la course au cœur d’un volcan, sur les icebergs qui se sont formés autour de l’île et même sur une aurore boréale ! Bien sûr, à chaque circuit ses spécificités et s’il faudra par exemple se méfier des flammes du volcan qui viendront vous lècher les plumes, il faudra tout autant se méfier des raccourcis gelés dont la glace pourrait s’avérer trop fine pour votre poids de dinosaure…

Ces multiples circuits autorisent un mode de jeu supplémentaire qu’est la coupe et qui vous fera enchainer les courses pour gagner toujours plus de fans. Il permet aussi d’introduire les cartes Power-Up, offrant des avantages aux joueurs n’ayant pas pu glaner de fans lors de la manche précédente. Et là encore, fun, dérision et petites crapuleries seront au rendez-vous.

Mon dodo : le dodéloyal et mon dino : le funosaure !

Dodos Riding Dinos est une sorte d’ovni ludique qui séduit tant par son thème décalé que par sa mécanique de jeu à la fois simple et délicieusement fun. Ici, les règles sont assimilées en quelques minutes et la course à l’empoigne fournit du plaisir immédiat. On se tire dans les pattes, on tente de sortir une carte agression dévastatrice au bon moment, on se réjouit des déboires de ses concurrents et (surtout) on se marre. Et n’est-ce d’ailleurs pas là le plus important ?

De plus, pour ne rien gâcher, le matériel proposé par Légion Distribution est une nouvelle fois somptueux (et pléthorique). Les figurines de dodos chevauchant des dinos sont de très belle facture, les illustrations sont drôles et parfaitement dans l’esprit du jeu et les plateaux sont chatoyants. Bref, Dodos Riding Dinos, c’est la garantie de courses très fun et familiales dans un univers joyeusement décalé et où il est toujours possible de glisser un bâton dans les roues pattes de ses adversaires !

Dodos Riding Dinos, un jeu de Ruben Hernandez, illustré par Alina Carrillo et édité en version française par Légion Distribution.

Nombre de joueurs : 1 à 6

Âge : dès 14 ans (mais ne vous y fiez pas, ça marche très bien avec des joueurs plus jeunes)

Durée moyenne d’une partie : 20 à 30 minutes

Acheter Dodos Riding Dinos sur Philibert

Visiter le site de Légion Distribution

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.