November 19, 2018

Edenia, le rêve des moutons cosmiques

Aujourd’hui, nous avons scruté le ciel et tombant de notre télescope, nous avons découvert une nouvelle planète ! En y regardant de plus près, des moutons cosmiques semblaient s’en échapper ! Bienvenue dans le délirant Edenia des éditions Blam !

Tous les moutons vous regardent d’un œil mauvais. Vous venez de bêlement brouter la dernière touffe d’herbe qui subsistait sur Arridis, votre planète natale. Déjà, les estomacs grondent sous les couches de laine et tous les moutons arridiens en sont conscients, c’est la transhumance ou la mort ! Oui mais transhumer où ? Hors de question de suivre l’étoile du berger comme la dernière fois ! A moins que la légendaire Edenia n’existe réellement… Mais oui, vous savez, Edenia, cette planète luxuriante qui regorgerait de délicieux trifoliums, celle dont les vieilles brebis racontent l’abondance aux jeunes agneaux avant qu’ils ne comptent les humains pour s’endormir.

Et l’espace se constella d’ovnis ovins

Dans Edenia, vous êtes donc à la tête d’un petit troupeau de moutons qui explore le cosmos laine au vent à la recherche d’une planète dont il ignore la localisation. Au départ d’Arridis, vous allez donc envoyer vos fiers moutons sur un des trois chemins disponibles (météorites, voie lactée ou nébuleuse) dans l’espoir qu’ils finiront par atterrir sur Edenia. Symbolisant la découverte de la galaxie, le jeu se compose d’un plateau vide (à l’exception des contours et des planètes de départ et d’arrivée) où vous allez devoir placer de nouvelles tuiles à chaque fois que les pérégrinations de vos moutons les conduiront au bord de l’espace connu. Dans leur co(s)mique traversée, vos chers bêlants rencontreront quelques planètes habitables, d’autres naines, se gaveront de turbo-trèfles (leur permettant de saute-moutonner un adversaire), se feront aspirer par un trou noir ou éjecter d’une station relais, emprunteront (et saboteront) des téléporteurs et découvriront même quelques étranges artefacts (comme le féroce Gromout ou l’accélérateur quantique). Bref, leur odyssée ne manquera pas de péripéties.

Vous l’aurez compris, Edenia est avant tout un petit délire ludique. Son thème résolument loufoque, son humour omniprésent et les superbes illustrations dont il a été pourvu en font un jeu très susceptible de plaire aux familles. Cela dit, il est aussi davantage qu’une belle et drôle idée originale. Si la part laissée au hasard demeure prépondérante (il faut choisir son chemin avant de découvrir sa tuile), il conserve un petit côté tactique sur les autres choix à opérer. Et puis, ce côté très aléatoire ne nous a aucunement dérangé car il colle à l’esprit que les créateurs ont voulu insuffler au jeu. Après tout, n’est-il pas (très) hasardeux de se lancer à la conquête de l’espace sans rien en connaître (a fortiori quand on est un mouton) ? De plus, tout en étant facilement assimilables, les règles regorgent de petites subtilités destinées à contrebalancer les (mé)faits du hasard. On pense notamment au choix des artefacts quand on est le premier à poser le sabot sur une planète naine ou aux trois façons distinctes de remporter la partie.

Edenia est donc un jeu familial de course et de pose de tuiles dans l’espace à la fois simple (sans être simpliste), beau, drôle et évidemment très fun.

Edenia, un jeu signé Matthieu Lanvin, illustré par Camille Chaussy et édité par Blam !

Nombre de joueurs : 2 à 4

Âge : à partir de 8 ans

Durée moyenne d’une partie : 30 minutes

Edenia

Cosmonaute Panurge, il vous revient de mener vos moutons vers la légendaire Edenia. Non, nous ne sommes pas sûrs qu’elle existe. Bon voyage !
8
Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité