May 25, 2018

Enterrement de vie de garçon à Barcelone

Nous voilà de retour après quelques jours passés à Barcelone, afin de fêter l’enterrement de vie de garçon d’un ami de la rédac’ ! Juste le temps pour nous de nous décoller les yeux et on vous raconte tout ça.

Jour 1

Nous arrivons à Barcelone après 1h30 de vol (au départ de Bâle/Mulhouse). Billet qui nous a coûté environ 100 euros par personne via Easyjet pour le mois de juin, ce qui est très raisonnable. Nous atterrissons donc dans l’aéroport principal de Barcelone, situé à environ 20 minutes de la Plaça Catalunya (centre de Barcelone). Attention à ne pas se tromper d’aéroport lors de la réservation des billets, puisque la ville dispose d’un autre aéroport (Girona) situé à plus d’une heure de route. A l’aéroport, on vous proposera de rejoindre le centre ville via une navette (prix de 5.90€ par personne). Nous vous déconseillons de prendre cette navette, puisqu’à Barcelone les prix des taxis sont dérisoires. A titre d’information, nous avons payé environs 30 euros le taxi pour 5 personnes bagages compris jusqu’au centre ville de Barcelone.

Arrivée à notre point de chute, Carrer de Murillo au numéro 18, où nous avions réservé un petit appartement pour 10 personnes via AirbnB le long de l’avenue Parallel, au prix d’environ 500 euros pour trois jours. L’appartement offrait de belles prestations, ceci dit nous devons avouer que la situation reste assez loin des points d’intérêts de la ville, dommage. Le trajet à partir de ce point se fait soit en taxi, soit en métro, en rejoignant à pied l’arrêt « Poble Sec« . Là encore nous ne saurions que trop vous conseiller de prendre le taxi si vous êtes un groupe, car le prix du métro est de 2.15€ un aller. Une fois nos bagages déposés, nous avons directement pris la direction de la Barceloneta à pied (comptez 40 minutes de marche au départ de notre appartement). Après avoir profité du bord de mer, nous nous sommes installés en milieu d’après-midi dans un restaurant du bord de mer (à savoir que les Espagnols ne mangent pas avant 13h30). Nous choisissons donc « la Vinya del Mar » afin de grignoter et surtout de boire un premier verre bien mérité. Mauvais choix au niveau du restaurant, car les consommations étaient chères, et les tapas plutôt mauvais. Après cela nous prenons la direction du Port Olímpic au bout de la Barceloneta afin d’y faire notre première activité.

Nous avons opté pour une petite fête sur un catamaran au départ de Barcelone. Rendez-vous a 18h15 pour une croisière d’environ trois heures. Au bout d’une heure de bateau, le capitaine jette l’encre à 300 mètres de la plage afin de pouvoir profiter des fonds marins. Au programme conneries dans l’eau, snorkling, etc. A la sortie de l’eau un barbecue nous attendait. Il faut dire que ce barbecue nous reste encore aujourd’hui sur l’estomac tellement il était infect. A noter également que le DJ était des plus ringards. Qu’importe, la balade nous a permis de bien délirer entre potes et ceci pour un prix de 48 euros par personne.

Après ce petit tour en bateau, nous nous sommes dirigés vers l’une des places les plus vivantes de la ville, la Plaça Reial située le long des Ramblas. Vous aurez l’embarras du choix tellement il y a de bars. Nous avons opté pour manger des tapas au « Carlitos y Patricia » où les tapas sont chers, mais bons. Après une tournée des bars bien chargés en alcool sur cette même place, nous rejoignons en début de matinée la plage de la Barceloneta afin d’y terminer la « soirée » en beauté.

Jour 2

Après un premier réveil difficile, nous prenons tant bien que mal la direction du Port Olímpic  pour y manger des tapas avant notre prochaine activité. Nous entrons dans un restaurant dont je ne me souviens plus le nom, situé le long du port olympique où les prix sont très raisonnables. Puis, après un dernier café, nous nous mettons en marche vers Aventura Nautica pour des activités nautiques très, très amusantes.

Dans un premier temps, nous avions tous participé pour payer au futur marié un tour d’une vingtaine de minutes de flyboard. Activité très amusante, puisqu’il nous a été possible de venir regarder et de l’accompagner dans un bateau afin de le voir galérer à se mettre debout. Au bout de 20 minutes, il était à bout de force mais totalement conquis par cette activité très originale. Puis, retour au port, mais là pas de répit, puisque nous avions réservé dans la foulée un tour en banane. Après 20 minutes de lutte pour essayer de rester sur cette foutue banane nous rentrons au port là encore conquis par l’activité, puisque nous avons tous pris un pied monstre. Comptez environ 35 euros par personne pour un groupe de 8 pour ces activités.

De retour à l’appartement et après s’être préparés à sortir, IT’S TAPAS TIME ! D’après les conseils de la propriétaire de notre appartement, nous nous installons sur la terrasse d’un bar à tapas situé sur la Carrer de Blai où les bars à tapas se battent la place sur la terrasse tellement il y en a ! Les tapas n’y sont pas chers, mais qu’est ce qu’ils sont dégueulasses ! A éviter peu importe le bar à tapas choisi sur cette avenue !

Nous prenons finalement un nouveau taxi pour rejoindre le Port Olímpic et ses bars. Nous nous installons dans un de ces bars car les cocktails n’y sont pas cher en début de soirée (7 euros le cocktail). Attention toutefois car si vous commandez une seconde tournée, on essayera de vous la facturer plus cher. N’hésitez donc pas à faire la remarque au serveur qui vous fera à nouveau le prix de 7 euros le verre. Nous avons ensuite traversé le port et la jetée pour rejoindre l’Opium, une boite de nuit située sur la plage devant le casino du port Olympique. L’Opium est l’un des meilleurs souvenirs pour nous tous de ce week-end. Cette boite de nuit est incroyable, soirée de folie assurée. Ceci dit il faudra venir avec un porte feuille bien rempli. Comptez 20 euros le prix de l’entrée et environ 14-15 euros chaque verre.

Jour 3

Le jour de la caféine ! Dernier jour sur place pour nous tous. Autant dire qu’a part faire les larves sur la plage et boire des eaux pétillantes sur une terrasse pas grand chose à dire. Ah si ! Évitez de commander une grenadine à l’eau, ça évitera que les serveurs se moquent de vous en public ! A part ça nous en avons profité pour visiter un peu Barcelone, Sagrada Familia oblige. Petit conseil pour éviter la queue, commandez votre créneau horaire sur internet, ça vous évitera une file d’attente de deux heures par 35 degrés le long du bâtiment. On passe une tête au Hard Rock Café, histoire de manger un burger au bout des Ramblas et on bronze au soleil le temps de quelques heures. Pour le soir, pas grand chose de prévu. Comme les tapas nous saoulent pas mal (il faut avouer que ça ne reste que du pain avec des trucs dessus), on décide de se faire un italien digne de ce nom. Nous nous arrêtons donc devant le restaurant La Bella Napoli situé près de notre appartement, Carrer del Margarit. Agréable surprise, puisque nous avons très bien mangé pour vraiment pas cher. Nous vous recommandons donc fortement cet établissement.

En résumé, ce qu’il faut retenir pour un EVG à Barcelone:

  • Si vous êtes un groupe, le taxi est plus avantageux que le métro ou le bus. De plus, il en circule un nombre incalculable dans les rues.
  • Attention aux effets personnels le long de la Barceloneta.
  • Bien choisir à l’avance ses restaurants afin d’éviter des tapas infects !
  • Les restaurants ouvrent à partir de 20h30 le soir.
  • Réserver les billets des lieux touristiques quelques jours avant pour éviter les queues.
  • Si on vous propose une « chupa », c’est une fellation, non pas une sucette !
  • L’Opium, l’Opium, l’Opium !!!!!!
Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité