December 19, 2018

Evolution, le darwinisme en jeu de société

Avec Evolution, Funforge vous propose de vous frotter au jeu de la sélection naturelle et de l’évolution des espèces. Une thématique originale pour un jeu qui ne l’est pas moins !

Comme le disait si bien Dieu Charles Darwin, les espèces qui survivent ne sont pas les plus fortes ou les plus intelligentes mais bien celles qui possèdent les meilleures capacités d’adaptation. Depuis la nuit des temps, des espèces se développent et finissent par s’éteindre si elles ne sont pas capables de s’adapter aux nouveaux éléments qui constituent leur environnement. A titre d’exemple, gageons que si le sympathique dodo avait été légèrement plus craintif ou avait pu développer une petite capacité de vol, il aurait eu de bien meilleures chances de ne pas s’éteindre moins de cent ans après sa rencontre avec l’humanité. Ce monde est une brute et il faut être équipé des meilleures armes pour y survivre.

Aussi, Funforge vous met au défi de prendre les rênes de l’une ou l’autre espèce et d’en empêcher l’extinction en en faisant grossir sa population comme en la dotant de différents traits caractéristiques.

Manger ou être mangé

Dans Evolution, chaque joueur commence avec une espèce et reçoit un certain nombre de cartes « trait de caractère ». Tout d’abord, ils doivent en sélectionner une qui définira la quantité de nourriture disponible au point d’eau pour ce tour et, faites-nous confiance, il n’y en aura pas toujours pour tout le monde. Ensuite, les joueurs peuvent choisir de défausser ou de jouer les cartes qui sont encore dans leur main. Chaque carte défaussée permettra soit de se doter d’une nouvelle espèce (en plus de celle(s) que l’on a déjà), soit de faire augmenter la taille de l’une de nos espèces ou sa population. L’intérêt d’augmenter la taille de notre création est tout simplement de la rendre moins attrayante pour les prédateurs plus petits qu’elle. A-t-on en effet déjà vu un fennec s’attaquer à un gnou ? En augmenter la population imposera par contre de trouver plus de nourriture mais permettra aussi de repousser quelque peu la menace d’une extinction prochaine. Enfin, jouer certaines cartes signifie doter nos espèces de traits de caractère ô combien précieux pour leur survie.

Si les règles en sont simples et la prise en main facile, Evolution n’en demeure pas moins un jeu (très) intelligent. Il nous pousse sans cesse à réfléchir à la meilleure façon de faire évoluer nos espèces et de les protéger. Aucune décision ne semble pouvoir être prise à la légère et on se surprend bien vite à avoir des raisonnements comme « Tiens, une carapace ne me rendrait-elle pas beaucoup moins comestible aux yeux des prédateurs ? A moins que je ne parvienne à créer une horde défensive avec mes congénères… Ceci dit, un tissu graisseux me préserverait aussi de la faim… ». De plus, Evolution évite l’écueil de proposer un jeu trop individualiste où chacun ferait progresser ses espèces sans aucune considération pour celles de ses adversaires. Au contraire, on surveille de près leur évolution et on surprend de temps à autre le regard gourmand d’un autre joueur qui s’assure furtivement de la taille de nos gentils herbivores. Aurait-il introduit une espèce carnivore dans le jeu ?

Au-delà de l’interaction entre joueurs axée sur le « qui mange qui », Evolution a également eu la bonne idée d’introduire des interactions entre les espèces d’un même joueur. Par exemple, une espèce coopérative permettra à sa voisine de profiter de sa nourriture et si elle dispose d’un cri d’alerte, elle empêchera les carnivores de les attaquer (sauf si ceux-ci sont capables de se mettre en embuscade évidemment).

Bref, Evolution se révèle un jeu original et bien plus stratégique qu’attendu. Il regorge de possibilités et jouit d’une bonne rejouabilité car différentes stratégies peuvent être adoptées. Vais-je ainsi me concentrer sur deux ou trois espèces bien protégées ou sur un large cheptel dans l’espoir d’en sauver quelques-unes ? A moins que je ne choisisse de devenir le chasseur plutôt que le chassé… Une belle diversité donc, exactement comme le propose Dame Nature.

A souligner également qu’une extension à Evolution est déjà disponible à la vente et ajoute un élément fondamental à la sélection naturelle : le climat. Combien d’espèces se sont-elles en effet éteintes en raison de différents changements climatiques (coucou les dinosaures). Nous aurons l’occasion de la tester très prochainement et comptez sur nous pour vous en faire un compte-rendu complet !

Evolution, un jeu signé Funforge

Nombre de joueurs : 2 à 6

Âge : A partir de 12 ans

Durée moyenne d’une partie : 60 minutes

Acheter Evolution : 49,90 €

Acheter l’extension Climat : 26,90 €

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité