July 16, 2018

Extant, la saison 1 en DVD

Extant - cover« Après avoir passé treize mois dans l’espace, l’astronaute Molly Woods (Halle Berry) retourne sur la Terre et rentre à la maison auprès de sa famille. Son mari, John, est un scientifique surdoué, et Ethan, un petit garçon pas comme les autres. En effet, celui-ci n’est pas le fruit naturel de leur union, vu que Molly est stérile : il a été conçu par son père comme le premier prototype d’une future lignée de « Humanichs », des « robots humains ». Molly est heureuse de revenir sur Terre et de retrouver sa vie après avoir été seule dans l’espace pendant un an, mais tout change lorsqu’elle découvre qu’elle est mystérieusement tombée enceinte. »

En étant produite par Steven Spielberg, la série Extant a directement attiré l’attention. Quand on a appris que c’est Halle Berry qui tiendrait le rôle principal, aux côtés de Goran Višnjić (mais si, vous savez, le Dr Luka Kovač dans Urgences !), les attentes ont encore été un peu plus fortes, et à juste titre. D’un point de vue scénaristique, la série est un véritable régal. Alors que la situation initiale nous permet de nous imprégner d’un univers incroyablement riche que l’on doit en grande partie à Spielberg lui-même, grand fan de thèmes tels que l’espace et les univers futuristes, la situation évolue rapidement pour nous plonger dans le vif du sujet.

Molly Woods (Halle Berry) est un personnage féminin très fort qui plaira à tous. Elle se retrouve au coeur d’une vaste intrigue, à mi-chemin entre complot et découvertes scientifiques d’un genre nouveau. On en prend plein les yeux, l’action évolue très rapidement et chaque fin d’épisode est un vrai cauchemar pour ceux qui détestent les cliffhangers ! Préparez votre anti-cernes pour ne pas avoir l’air trop fatigués le lendemain matin, car vous allez avoir du mal à vous arrêter ! Mais au moins autant que le scénario, c’est la vision du futur et les messages véhiculés par la série qui nous touchent, nous poussent à la réflexion. Comme il l’a abordé dans son film AI, Spielberg nous oriente une nouvelle fois vers un vrai débat sur l’intelligence artificielle qui se posera tôt ou tard dans nos sociétés. Le futur de l’homme, de la machine et les choses qui les unissent ou les séparent sont autant de thèmes abordés sous un angle différent de d’habitude : celui d’une famille qui élève un enfant-robot d’une toute nouvelle espèce. L’idée de base imaginée par Mickey Fischer, inconnu ayant remporté un concours de scenarii, a totalement séduit Spielberg et ses équipes, qui ont réussi un boulot admirable pour rendre le tout vraiment plaisant à suivre à l’écran.

Du côté du coffret DVD en lui-même, c’est du bon boulot. Si vous avez le choix, privilégiez tout de même la version Blu-ray, beaucoup plus fine par définition et qui permet d’apprécier d’autant plus le magnifique travail effectué par les responsables des effets spéciaux. Du côté de la bande-son, on privilégie une fois encore la version originale, même si les doublages français sont de très bonne qualité. L’ambiance intimiste de la série ne permet que peu d’envolées symphoniques en revanche, pas grand-chose à signaler à ce niveau. Enfin, un petit mot sur les bonus, très intéressants. De nombreux modules viennent compléter la lecture de cette première saison, avec des choses classiques type making-of et d’autres plus profonds sur les thèmes évoqués dans la série.

Précédent «
Suivant »

Créateur et rédacteur en chef du site.
  • facebook
  • twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité