August 14, 2018

Fairy Tile, où le conte de fées devint jeu de société

Dans les toutes dernières nouveautés proposées par Iello, Fairy Tile (les anglophiles apprécieront le jeu de mots) a retenu notre attention. L’idée de créer un jeu de tuiles à partir d’un conte de fées nous semblait prometteuse et laissait entrevoir d’agréables moments ludiques en famille. Pari réussi ? C’est ce que nous avons voulu savoir…

Difficile de vous conter l’histoire de Fairy Tile car chaque joueur en écrira une différente au gré des pages du livre qui passeront entre ses mains. Ce que l’on peut vous dire, c’est que, comme dans tout bon conte de fées, il y a un dragon, un chevalier et une princesse. Voilà déjà un excellent début. On peut aussi vous dévoiler que dans le monde féérique de Fairy Tile, il y a des châteaux, d’épaisses forêts, de larges plaines et des montagnes menaçantes. Ce décor, ce sera aux joueurs eux-mêmes de le constituer car, au fil de la partie, ils auront le loisir de venir emboiter différentes tuiles lieu à l’espace de jeu déjà en place.

Dans Fairy Tile, l’objectif de chaque joueur est donc de tourner la dernière page (comprenez la dernière carte) de son histoire avant les autres conteurs. Pour ce faire, il devra valider les objectifs qui y sont décrits en déplaçant l’un des trois personnages au choix. Par exemple, pour pouvoir poser la carte qui décrit la rencontre entre la princesse et le chevalier au cœur de l’immense forêt dans laquelle la jeune femme s’est perdue, il vous faudra réunir les deux figurines concernées sur une tuile forêt. Jusque-là, tout semble simple mais imaginons que votre adversaire cherche en même temps à poser la carte qui décrit le terrible combat entre le dragon et le chevalier. Il cherchera alors inévitablement à déplacer ce dernier dans la montagne où l’attend la bête féroce, l’éloignant par-là même de la forêt dans laquelle vous espériez le voir atterrir. Déjà, on comprend les subtilités que renferme le jeu.

Avec une mécanique originale et un système de jeu bien équilibré, Fairy Tile se révèle une très bonne surprise. La prise en main est aisée et la thématique emballera les jeunes joueurs sans déplaire à leurs aînés. Ceci dit, le gros point fort de Fairy Tile est sans conteste son esthétique. Les trois figurines présentes sont de très bonne qualité et le fait qu’elles soient déjà peintes permet une bonne immersion dans l’esprit du jeu. Et ceci sans parler des sublimes illustrations signées Miguel Coimbra. Si Fairy Tile plaît par sa mécanique et son originalité, il enchante par son aspect.

Fairy Tile, un jeu signé Iello

Âge : A partir de 8 ans

Nombre de joueurs : 2 à 4

Durée moyenne d’une partie : 30 minutes

Acheter Fairy Tile : 22,50 €

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité