May 23, 2018

La Grande Aventure LEGO

Pensions-nous lorsque nous étions petits que nos jouets prendraient vie un jour ? Phil Lord et Chris Miller mettent en scène les figurines LEGO dans un film plein de charme et de drôlerie.

L’histoire de La grande aventure LEGO est simple mais très intelligente dans le sens où elle aurait pu sortir de l’imagination d’un enfant. La force du film c’est de nous rappeler notre enfance, lorsque l’on s’inventait d’incroyables histoires avec nos jouets préférés. Les réalisateurs nous racontent ici l’histoire de Emmet, un personnage ordinaire vivant à Briqueburg et qui est pris par erreur pour le Spécial, celui qui peut sauver l’univers. Grâce à l’aide de Vitruvius, un vieux sage mystique, d’une jeune femme au caractère bien trempé, et de Batman. Oui Batman vous avez bien entendu, et ce n’est pas le seul personnage célèbre que l’on croisera car le film est bourré de références. On pourra voir des personnages de Star Wars dans une scène très amusante mais aussi des super-héros bien connus. Bref, toutes cette petite bande va se battre contre le maléfique Lord Business qui a pour objectif de détruire l’univers LEGO grâce au Kragle, une machine permettant de coller toutes les figurines LEGO.

banniere_lego_la_grande_aventure

A travers les épreuves, Emmet notre petit personnage va se révéler et devenir un vrai héros. Le schéma est classique mais fonctionne à merveille. On en prend plein les yeux, l’animation est une vraie réussite, et on rit de bon cœur devant toutes les trouvailles des deux réalisateurs. Une nostalgie s’installe au fur et à mesure du film, tout à coup on se rappelle ces bons moments où l’on jouait avec nos LEGO, surtout lors d’une scène très touchante qui prouve l’intelligence de Phil Lord et Chris Miller. La grande aventure LEGO arrive presque au niveau de Toy Story, dans le sens où il ne s’agit pas de raconter une simple histoire mais de faire passer des émotions. Le film ne s’adresse pas qu’aux enfants, il parle aussi aux adultes. D’ailleurs plusieurs séquences et références ne seront comprises que par des adultes. Un autre point commun avec les films du studio Pixar.

Seul gros point faible du long-métrage : ses dialogues. Evidemment le public visé, ce sont les enfants, mais les dialogues sont vraiment pauvres parfois et manquent de piquant. Et c’est donc là que la comparaison avec Pixar s’arrête car le célèbre studio d’animation est lui capable d’écrire des dialogues qui fonctionnent autant sur les petits que sur les grands, ce que les auteurs de La grande aventure LEGO n’ont pas réussi à faire, les dialogues sont trop enfantins, à la limite du ridicule et ne collent pas avec la drôlerie de ce que l’on voit à l’écran. Peut être que Phil Lord et Chris Miller pourront corriger ce point puisque qu’une suite a déjà été commandée et on ne peut que s’en réjouir.

 La grande aventure LEGO a donc la recette parfaite du bon film d’animation : du charme, une pincée d’émotion et de nostalgie, ainsi que beaucoup d’humour. Il ne faut pas manquer ce retour en enfance !

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité