July 16, 2018

Flockers

J’ai eu la chance de recevoir un exemplaire de Flockers, un jeu développé par la Team 17 (les papas de Worms, essentiellement) à côté duquel j’étais complètement passé. A vue de nez, la communication n’a pas été trop forte autour du jeu, sans doute à cause d’un budget très limité. Pourtant, le jeu mérite de faire parler de lui.

Concrètement, Flockers reprend le principe de Lemmings, ce titre que les jeunes d’aujourd’hui ne doivent plus connaître mais qui a pourtant été l’un des meilleurs jeux de son époque. Le jeu nous pose sur un niveau en 2D, et nous propose de faire traverser ces niveaux d’un point A à un point B à un troupeau de moutons. Problème, nous sommes dans une espèce d’usine remplie d’instruments pour couper, broyer, écraser et bloquer ces boules de laines qui sont, par ailleurs, complètement stupides. Les moutons se contentent donc d’avancer en sautillant jusqu’à ce qu’ils rencontrent un obstacle qui les oblige à faire demi-tour, et ainsi de suite. Tout le défi va alors être de les faire progresser tout en les empêchant de se jeter dans le vide ou de tomber dans un des innombrables pièges disséminés un peu partout.

Pour cela, des boites sont à récupérer un peu partout dans le niveau et permettent, par exemple, d’apposer une cape à un ou plusieurs de vos moutons (coucou Worms !) pour lui permettre de voler pour esquiver un obstacle. D’autres objets vont aussi permettre de sauter par-dessus des trous plus grands, d’autres vont permettre de placer un obstacle pour imposer un demi-tour aux bestioles, et ainsi de suite. Si le principe est très simple, la situation devient de plus en plus complexe au fur et à mesure que l’on progresse dans les niveaux. Par ailleurs, il n’est pas rare de bien galérer à gérer le troupeau dans son ensemble !

Esthétiquement, le jeu est en revanche assez décevant. OK, le jeu ne mise pas sur la partie graphique pour séduire et son concept en lui-même doit suffire à vendre, mais tout de même. Pour un jeu nouvelle génération (j’ai joué sur Xbox One pour ma part) on est en droit d’attendre mieux, surtout qu’il aurait été sympa de voir cet univers plus détaillé.

 

Précédent «
Suivant »

Créateur et rédacteur en chef du site.
  • facebook
  • twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité