La plupart des fumeurs qui roulent leurs propres cigarettes achètent du papier à rouler OCB. Le plus convoité est l’emblématique petit paquet de feuilles noir. Au fil des ans, celui-ci est resté très populaire. Toutefois, la fabrication ainsi que certains matériaux utilisés pour leur fabrication sont polluants. Par conséquent, la marque a décidé de lancer sur le marché des produits plus respectueux de l’environnement pour les fumeurs. Prenez soin de vous et de notre planète !

Le papier à rouler : comment s’utilise-t-il ?

Une alternative aux feuilles à rouler classiques existe. Ces feuilles brunes, écrues ou marrons dites « bio », non blanchies ne sont pas constituées de cellulose. Elles sont constituées de chanvre issu de cultures certifiées biologiques qui sont écologiquement responsables. Elles peuvent également être conçues à base de fibres naturelles non blanchies. Il est donc possible de trouver du papier OCB à base de chanvre, de riz, ou encore de lin sous différents noms de marques tels qu’OCB Eco Bio, Gizeh Pure Smoking Brown ou bien Raw. Elles existent aussi bien en feuilles courtes qu’en feuilles longues. Celles-ci ne changent aucunement le goût du tabac. Vous conserverez ce même plaisir pour fumer avec du papier à rouler non blanchi et préserverez dans un même temps l’environnement.

Ces différentes feuilles à rouler ont également un emballage qui respecte l’environnement. En effet, la marque Gizeh Pure met en avant son emballage qui est fabriqué à partir de matières recyclées, en utilisant moins de plastique et est imprimé avec de l’encre végétale. Les emballages des papiers à rouler OCB sont tous recyclables.

Fumer plus naturel : pourquoi ?

Fumer plus naturel réduit la pollution des sols. L’objectif des marques comme OCB est de diminuer leur impact environnemental et de rendre les consommateurs éco-responsables. Jeter une cigarette classique sur le sol contribue à la destruction de l’environnement. Lorsqu’elle est jetée dans la nature, il faut 4 à 12 ans pour que le mégot disparaisse du paysage. Par conséquent, elle pollue la faune, la flore et l’eau. Ce problème a donc incité les marques à créer des filtres ainsi que des feuilles à rouler qui respectent davantage l’environnement. Toutefois, jeter une cigarette par terre est un geste non-citoyen.

Depuis peu, la ville de Paris a instauré une amende de 68 euros pour tout individu qui jette son mégot sur la voie publique afin de lutter contre cette incivilité. Par ailleurs, il existe des cendriers de poche que les fumeurs peuvent utiliser. Ils sont petits et peuvent être emportés partout avec vous, dans votre poche ou votre sac à main.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.