May 23, 2018

Game of Thrones – Saison 1

Parmi les récentes séries, comment peut-on passer à côté de Game of Thrones ? La série a débuté en 2009, diffusée sur la chaîne HBO aux Etats-Unis mais est basée sur une série de romans écrits par George R.R Martin depuis 1996. Dès sa diffusion, elle a conquis sur le plan international de nombreux fans et, à l’heure actuelle, en est à sa quatrième saison, mais a été renouvelée pour deux saisons supplémentaires. Ces dernières sont constituées de dix épisodes allant de cinquante minutes à une heure. Pour votre plus grand bonheur, décryptage et critique de la première saison. Mais pour commencer, le trailer de cette saison, suivi d’un synopsis (long, je vous l’accorde) :

« Sur le continent de Westeros, le roi Robert Baratheon règne sur le Royaume des Sept Couronnes depuis qu’il a mené à la victoire la rébellion contre le roi fou, Aerys II Targaryen, dix-sept ans plus tôt. Son guide et principal conseiller, Jon Arryn, venant de décéder, il part dans le nord du royaume demander à son vieil ami Eddard Stark , seigneur suzerain du Nord et de la maison Stark, de remplacer leur regretté mentor au poste de « Main du roi ». Eddard, peu désireux de quitter ses terres, accepte à contre-cœur de partir à la cour avec ses deux filles, alors que Jon Snow, son fils bâtard, se prépare à intégrer la fameuse Garde de Nuit : la confrérie protégeant le royaume depuis des siècles à son septentrion, de toute créature pouvant provenir d’au-delà du Mur protecteur. Mais, juste avant le départ pour le Sud, Bran, le fils cadet d’Eddard fait une découverte en escaladant une tour de Winterfell dont découleront des conséquences inattendues…

Dans le même temps, sur le continent Est (Essos), Viserys Targaryen, héritier « légitime » en exil des Sept Couronnes et fils d’Aerys, projette de marier sa jeune sœur Daenerys à Drogo, le chef d’une puissante horde de cavaliers nomades afin de s’en faire des alliés, en vue de la reconquête du royaume. Mais Viserys est presque aussi instable mentalement que son père. « 

Pour les personnes qui ne connaîtraient pas cette série, j’imagine votre désarroi en lisant ce synopsis. Des noms tirés par les cheveux et surtout très nombreux. C’est exactement ce que j’ai ressenti en voyant le premier épisode : j’étais perdu au milieu de toutes ces familles, ces noms tarabiscotés, les liens plus ou moins directs qui unissent les personnages. Mais il faut s’accrocher, à la limite passer une soirée complète à regarder trois-quatre épisodes pour bien s’imprégner de l’atmosphère. Et là, ce sera le début de la fin, vous n’aurez plus de vie sociale tant vous deviendrez accro à cette série géniale.

Parce qu’outre du sang, du sexe (tout le monde couche avec tout le monde, on passe de l’inceste aux prostitués) et de la torture, Game of Thrones c’est aussi une intrigue géniale. Soit tous les ingrédients réunis pour plaire aux mecs. Mais ne vous y trompez pas, de nombreuses filles ont également succombé devant cette série. Tout le monde se tire dans les pattes pour le trône, chacun s’allie avec d’autres pour mieux les trahir et parvenir à ses fins. Les complots sont tous plus fous les uns que les autres, et depuis maintenant quatre saisons, cela ne s’arrête pas, pour notre plus grand plaisir. Et chaque rebondissement vous surprendra, plus d’une fois j’ai été choqué et scotché par cette série.

Au niveau du casting, au début de la saison un on retrouve quand même du très lourd. On retrouve Lena Headey dans le rôle de Cersei Lannister mais vous l’avez certainement déjà vu dans 300 sous le nom de Reine Gorgo. Sean Bean dans le rôle d’Eddard Stark, aussi connu pour son rôle de Boromir dans le Seigneur des Anneaux, d’Ulysse dans Troie. Les autres acteurs ne sont pas forcément très célèbres, mais tant leur interprétation est bonne ou le personne qu’ils incarnent est marquant, sont devenus de véritables révélations. Je pense évidemment au nain Peter Dincklage, qui joue Tyrion Lannister et est tout simplement adulé ; ou encore à la belle Emilia Clarke qui joue Daenerys Targaryen. Et je ne parle pas de Kit Harrington dans son rôle de Jon Snow qui lui a même permis de rafler un prix ou deux. D’ailleurs, on peut noter la diversité des personnages et des acteurs : un nain, des adolescentes, des anciennes stars du X, des stars plus connues, etc.

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité