May 21, 2018

Gears of War : Ultimate Edition, le test Xbox One

En 2006, Gears of War débarque sur Xbox 360, balayant les acquis de la quasi-totalité des TPS (pour Third Person Shooter, un jeu de tir avec vue à la troisième personne). En révolutionnant les systèmes de couvertures imaginés jusqu’alors, impliquant une profonde refonte du gameplay classique, Epic Games réussit à proposer une expérience absolument incroyable, en exclusivité sur la console de Microsoft, permettant au passage d’écouler bon nombre de machines supplémentaires.

En attendant la sortie de Gears of War 4, les petits gars de chez The Coalition, à qui a été confiée la licence GoW, ont pu se faire la main sur le remake de ce premier opus dans une toute nouvelle version Xbox One baptisée sobrement Gears of War : Ultimate Edition. Comme c’est le cas de tous les remakes nouvelle génération de titres parus sur d’anciennes consoles, on retrouve bien évidemment une version complètement reliftée graphiquement. Si le titre était déjà très beau à l’époque, cette réédition est réellement splendide et se pose comme l’un des plus beaux titres disponibles à l’heure actuelle sur la petite dernière de Microsoft. Les effets de lumière sont toujours aussi incroyables, les textures ont été affinées et les cinématiques retravaillées pour proposer quelque chose d’encore plus intense que par le passé. Les puristes du framerate regretteront simplement que la campagne solo ne tourne qu’à 30 images par seconde alors que le multi propose du 60 images par seconde. Un choix qui s’explique par l’immensité de certains affrontements, et un nombre d’ennemis important qui aurait risqué de faire ramer le jeu. Le jeu reste malgré tout une véritable référence technique dont bon nombre de titres devraient s’inspirer.

Voici d’ailleurs une petite vidéo de comparaison entre les versions Xbox One et Xbox 360, pour pouvoir apprécier le travail effectué.

A côté de ça, le jeu propose bien évidemment tout le contenu additionnel qui a été mis en ligne après la sortie du titre originel. Ainsi, cinq chapitres jusqu’à maintenant réservés à la version PC du jeu sont inclus de base dans le soft, permettant de prolonger encore davantage l’expérience. Du côté du multijoueur, on a également droit à quelques nouveautés, avec un système de recherche de parties repensé, des modes de jeux inspirés des épisodes sortis par la suite et une refonte de graphique de la plupart des maps. De quoi satisfaire les fans de la saga autant que les nouveaux venus dans la saga.

On espère d’ailleurs qu’ils seront nombreux à découvrir la saga via cet épisode, tant Gears of War est un monument du jeu vidéo, une pierre angulaire de l’histoire vidéoludique récente. Grâce à un gameplay ultra agressif, GoW se pose comme LA référence du jeu d’action près de 10 ans après la sortie de l’épisode de base. Gears of War, c’est de l’action non-stop, un jeu hollywoodien gavé de testostérone, de monstres dégueulasses déchiquetés à coups de tronçonneuse et de répliques de série Z prononcées d’une voix badass. Un vrai concentré de fun, à faire si possible en coopération (en écran splitté ou online) pour en profiter à fond !

Précédent «
Suivant »

Créateur et rédacteur en chef du site.
  • facebook
  • twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité