November 18, 2018

Les Gendarmes T15 : Les toutous flingueurs

Vous l’ignorez peut-être, mais à mes heures perdues, je suis un amateur de bande-dessinées. J’ai d’ailleurs commencé à aimer la lecture grâce à celles-ci (Journal de Mickey, avant de passer aux classiques Lucky Luke, Asterix et autres Tuniques Bleues notamment). Et parmi les BD que j’affectionne, on peut citer les classiques Gendarmes. Alors, quand après 5 ans d’absence, le tome 15 est paru, je ne pouvais pas m’empêcher de me plonger à nouveau dans les aventures des hommes en bleu !

Malgré ces 5 unnamedannées sans nouveau tome, nous retrouvons toujours à la baguette Christophe Cazenove (Les Pompiers, Les Fondus notamment pour ne citer qu’eux) et Olivier Sulpice (fondateur des éditions Bamboo) pour le scénario et Jeanfèvre (également fondateur de Bamboo) pour les illustrations. En bref, ce tome ne nous dépayse pas puisque nous retrouvons la même équipe à sa création.

Comme depuis le tome 5, nous recouvrons également les protagonistes qui font la gloire de cette saga : Latouille, toujours autant passionné par son métier qu’il considère comme une vocation, JP qui n’a pas affûté son esprit durant ces cinq années de césure, Leteigneux qui s’avère être toujours aussi zélé et qui est le protagoniste de ce tome (à son insu…) ou encore l’adjudant-chef Dugorgeon qui dirige tout ce petit monde. Il fallait néanmoins se renouveler, c’est ainsi qu’apparaît un nouveau gendarme que notre fine équipe s’évertue à former ou encore un maître-chien qui leur propose de fins limiers pour les aider dans leur travail qui, nous n’en doutons pas un seul instant, est harassant.

Je trouve donc que c’est un retour réussi pour nos Gendarmes. Les personnages sont restés authentiques à ce qu’ils étaient, ce qui permet de retrouver des planches dans la lignée des précédents opus. Néanmoins, avec de nouveaux gags et des nouvelles figures qui apparaissent, les scénaristes ont su trouver le juste milieu entre le respect des anciennes bande-dessinées de la saga parues tout en se renouvelant un minimum. J’ai eu l’impression que nos Gendarmes préférés ne nous avaient finalement jamais quittés ! Ces cinq années de césure à craindre avant de lire le tome sont bien vites évanouies.

Le livre est paru ce 16 novembre, une idée de cadeau de Noël pour les fans du genre ?

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité