August 16, 2018

Une Génération française, tome 4 : Ici Londres

Alors que la première moitié de la saga Une Génération française s’était clôturée sur l’entrée en résistance de Zoé Favre, nous retrouvons pour ce quatrième tome son frère aîné, le brigadier Martin Favre, grâce auquel nous avions mis les pieds dans cette série.

Alors que les dernières poches de résistance belgo-françaises finissent par tomber face à l’offensive allemande, Martin Favre embarque in extremis sur un chalutier anglais venu procéder à l’évacuation des derniers soldats alliés encore debout. Parvenu à Londres, il répond à l’appel du 18 juin et fonde désormais tous ses espoirs d’une France libre sur le Général de Gaulle. Cette France libre, que tous les opposants à Vichy appellent de leurs vœux, pourrait bien trouver ses premières bases sur le continent africain où le commandant Leclerc est envoyé en vue de rallier les colonies françaises à de Gaulle. Cet album est donc celui d’une France qui se déchire, celui qui oppose la vision de Pétain à celle de de Gaulle, celui qui verra des français faire couler le sang d’autres français, celui qui verra naître la France libre et qui lui rendra sa place sur l’échiquier des combats.

Maîtrisant parfaitement son scénario, Thierry Gloris nous promène des plages de Dunkerque au désert libyen, nous fait goûter au flegme britannique comme à l’âpreté des combats fratricides. En s’attachant à ce qui s’est passé de l’autre côté de la Méditerranée, Ici Londres nous rappelle que le continent africain n’a malheureusement pas été épargné par le conflit et met en lumière un volet de la seconde guerre mondiale peut-être méconnu du grand public. Au dessin, nous retrouvons Eduardo Ocaña qui formait déjà avec Thierry Gloris le binôme qui avait signé le premier tome d’Une Génération française. Un style incisif et efficace qui ne manquera pas de nous plonger tantôt dans les affres du combat, tantôt dans le sentiment de devoir patriotique qui animait les soldats.

Dans le prochain et avant-dernier tome de la série, nous nous rendrons en plein cœur du régime Vichyste pour y retrouver le Lieutenant Tanguy Brettin d’Arçonet que nous avions laissé désabusé par la faillite de l’armée française. A suivre…

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité