Dans la plupart des cas, les conflits au milieu du travail sont inévitables. Comme on peut s’y attendre, les entreprises d’aujourd’hui sont plus que jamais composées de personnes de cultures différentes, formées dans différents endroits et avec des compétences variées.  Les conflits ne sont pas quelque chose à craindre, car il est commun dans l’interaction des humains. Cependant, les ignorer peut causer des problèmes adjacents et nuire à l’entreprise ; il est donc conseillé de les accepter et de chercher à les résoudre dès que possible.

Comment faire face aux conflits au milieu du travail?

« La capacité de gérer les conflits dans le cadre du travail concerne en particulier au département des ressources humaines, et consiste à traiter diplomatiquement les conflits dans l’intérêt des parties concernées et de l’entreprise », nous conseillent les experts de Bizneo HR Software, Suite logiciel de Gestion des talents utilisé par les entreprises les plus performantes.

« Les premières étapes pour faire face aux conflits appartiennent presque toujours à des employés qui entrent en conflit les uns avec les autres. Le rôle des employeurs, à travers des professionnels des ressources humaines, repose sur la création d’une culture de travail forte pour renforcer les liens et éviter de tels conflits. Lorsque ce n’est pas le cas, les professionnels doivent entamer un processus pour résoudre le problème. » Si vous souhaitez plus d’informations, rendez-vous sur la suite Bizneo HR Software.

Causes des conflits

Les causes d’un conflit entre deux employés peuvent être nombreuses. Nous allons essayer d’en nommer le plus courantes, mais gardez à l’esprit qu’un conflit pourrait commencer pour des raisons qui ne nous franchiraient même pas l’esprit. 

  • Il n’y a pas de leader ou de direction claire, ce qui provoque de la confusion et ultérieurement, de la frustration.
  • Différents styles de travail qui entrent en collision les uns avec les autres
  • Mise de l’accent sur les objectifs erronés
  • Manque de clarté dans les rôles de travail
  • Personnalités différentes
  • Absence de culture du travail en équipe
  • Mauvaise communication
  • Facteurs externes au milieu du travail
  • Rendement insuffisant d’un employé
  • Discrimination et harcèlement dans le cadre du travail

Mesures visant à prévenir les conflits

Le meilleur conflit est celui qui n’a jamais lieu. Par conséquent, il est conseillé de suivre certaines lignes directrices afin de gagner du temps et des ressources pour résoudre les conflits qui peuvent être évités. Voici quelques-unes de ces mesures :

  • Évaluer le risque de conflit : rechercher des situations où il est naturel de provoquer des frictions qui peuvent mener à un conflit éventuel et explorer des façons de les éviter, comme favoriser de bonnes relations entre deux ministères qui dépendent étroitement l’un de l’autre.
  • Réduire les facteurs externes : des problèmes tels que le bruit irritant ou beaucoup de chaleur peuvent causer du stress sur place, de sorte que ces facteurs externes doivent être réduits.
  • Motiver la communication : rester silencieux peut facilement causer des problèmes.   Ne laissez pas que les gens aient peur de parler et veillez à ce que la communication puisse circuler correctement pour qu’il n’y ait pas de malentendus.
  • Etablir les règles de comportement : dès l’insertion à l’entreprise, vous devez préciser quel est le comportement attendu entre les employés, afin que chacun sache quelles règles suivre.
  • Définir des rôles de travail clairs : lorsque les employés sont complètement clairs sur ce qu’eux-mêmes et leurs pairs doivent faire, on réduit les risques de malentendus dans la pratique.
  • Au service des employés sous-performants : nous serions tous frustrés si nos objectifs étaient compromis par le mauvais rendement d’une personne. Personne ne travaille mal parce qu’il le veut, alors si cette affaire est traitée et sa performance est améliorée, cet employé sera mieux intégré dans le groupe de production.

Résolution des conflits

Malgré les préventions prises, les conflits peuvent toujours apparaitre d’une façon ou d’une autre. Dans ce cas, il ne reste plus qu’à y faire face. Dans de nombreux cas, le conflit n’est résolu que si l’on prend le temps d’en parler. 

  1. Planifier une réunion (privée, dans la mesure du possible) entre les employés impliqués dans le conflit afin qu’ils puissent parler sans interruption.
  2. Choisissez le bon moment pour cette réunion. Les conflits sont composés de petites tensions qui s’accumulent, il est donc préférable d’attaquer le conflit avant qu’il devienne grave. Si c’est déjà très grave, essayez de garder les deux côtés calmés le plus longtemps possible avant la réunion.
  3. Définissez des règles claires. Essayez de ne pas faire passer la réunion pour une discussion informelle, mais plutôt de rappeler qu’il s’agit d’un environnement professionnel, de sorte que les parties concernées soient amenées à faire de leur mieux pour résoudre les inconvénients, comme en exigeant de faire attention à ce que l’autre dit et de ne pas interrompre ni nier ses points.
  4. Chaque personne doit exprimer ses sentiments et ses préoccupations. Toutefois, il convient de mettre l’accent sur les faits et non sur les personnes. Plus précisément, il faut éviter les attaques contre la façon d’être d’une personne, et centrer les critiques sur les choses qui ont eu lieu.
  5. Pour éviter les malentendus et clarifier la communication, prenez ce que chaque personne dit et essayez d’exprimer votre compréhension en disant : « Laissez-moi voir si je comprends bien. Ce qui vous a énervé, c’est que … ».
  6. Il faut mettre l’accent sur les objectifs communs des parties concernées, afin de créer un lien et qu’elles puissent essayer de mettre leurs différences de côté.
  7. Enfin, assurez-vous que les deux parties soient d’accord avec ce qui est convenu, que personne n’est laissé de côté, et d’établir les prochaines étapes pour sceller le conflit définitivement.

A chaque moment, vous devez vous rappeler qu’il ne faut pas prendre parti mais, au contraire, il faut rester impartial et leur faire sentir que les plaintes des deux parties sont tout à fait valides et compréhensibles. Ne permettez pas non plus que la conversation déraille dans une dispute et rappelez que l’objectif est de résoudre le conflit.

Enfin, n’oubliez pas que chaque occasion de conflit est une occasion de correction et, finalement, de croissance, de sorte que vous ne devriez pas avoir peur d’affronter les conflits, mais de ne pas les affronter. 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.