April 22, 2018

Grand Theft Auto V (GTA V) sur Xbox One

Déjà plus d’un an que Grand Theft Auto V, plus connu sous l’abréviation GTA V, est sorti sur PlayStation 3 et Xbox 360, glorifié par les joueurs comme par la presse comme l’un des tous meilleurs jeux jamais créés. Comme on pouvait s’y attendre, Rockstar a décidé de remettre le couvert en proposant aux joueurs PS4, Xbox One et PC de s’essayer à une version booster remasterisée pour la toute dernière génération. Que vaut vraiment ce portage ? Avec les équipes de Rockstar à la baguette, on se doutait de la réponse, mais on a encore réussi à être agréablement surpris ! Ce test se concentre sur les nouveautés, et je vous invite à lire notre précédent test de Grand Theft Auto V pour savoir ce que nous pensons du jeu en lui même, ainsi que le zoom sur GTA Online disponible sur chezjo.net.

Alors que l’on s’attendait à un simple lissage basique et quelques améliorations superficielles en termes de contenu, Rockstar a surpris son monde quelques semaines avant la sortie du jeu en annonçant qu’une toute nouvelle vue à la première personne allait être implémentée au jeu, afin d’apporter une nouvelle dimension à un titre déjà exceptionnel. Comme promis, le jeu peut donc se jouer intégralement comme un FPS, la jouabilité du titre ayant été repensée pour coller parfaitement aux attentes du joueur lorsqu’il passe dans ce mode. Il est possible de configurer la manette pour trouver la bonne formule et faire de l’expérience quelque chose de parfait. Les phases en véhicule ne sont pas en reste puisque là aussi il est possible de passer en vue à la première personne. L’intégralité des habitacles et autres cockpits a été modélisée pour que chaque voiture, chaque avion soit unique et ne ressemble pas à l’autre. Un vrai beau boulot, d’autant plus que ces vues sont très jouables. L’expérience est vraiment complètement modifiée et, alors qu’on pensait qu’il ne s’agirait que d’un « gadget ».

Graphiquement, le jeu a fait un pas en avant, même si le titre paru en 2013 avait déjà tout d’un grand à l’époque. La création de cette vue à la première personne a forcé les développeurs à augmenter la résolution de nombreux éléments du décors afin de rendre chaque minuscule affiche, tranche de livre ou panneau de signalisation lisible. Ceux qui aiment s’intéresser à chaque minuscule détail du jeu – et ce sont souvent les meilleures vannes qui s’y cachent – seront aux anges, assurément ! La puissance de calcul étant plus importante, le jeu propose beaucoup plus de vie également. Dans la rue, on voit beaucoup plus de monde, les routes sont chargées et les heures de pointe sont un cauchemar sur l’autoroute. Dans la nature, on apprécie énormément le travail fait sur la faune et la flore. La végétation est plus garnie et plus réaliste, et de très nombreux animaux viennent faire leur apparition. Un petit concours photo animalier est d’ailleurs organisé dans le jeu.

A côté de cela, on note la présence de plus de 150 nouvelles chansons qui viennent garnir les stations de radio aux côtés de nouvelles émissions – toujours tout en anglais non sous-titré – et mix inédits. Pas mal, surtout quand on voit la nombre de choses déjà présentes par le passé. Enfin, dernier point important à signaler du côté des « nouveautés » sur le online : la possibilité d’importer son personnage depuis sa partie de la génération précédente en reliant son compte au Rockstar Social Club. Sympa, d’autant plus qu’il est possible de croiser les marque : j’ai pour ma part fait le jeu sur PS3 avant d’importer mon perso sur Xbox One sans problème.

Précédent «
Suivant »

Créateur et rédacteur en chef du site.
  • facebook
  • twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité