September 22, 2018

Grec, latin et éducation nationale : un débat qui fait rage !

Suite à l’annonce de la réforme sur les langues anciennes, inscrite dans le projet de la réforme des Collèges présentée en mars 2015, Pierre Judet de La Combe réagit et ose livrer un ouvrage sur l’importance des Grecs et des Latins.

Les langues anciennes feront partie des Enseignements Pratiques Interdisciplinaires (EPI). Sous une fausse démocratisation de ces enseignements, c’est l’essence même de la lecture des grecs et des latins qui se perdra. Par une approche interdisciplinaire, le contenu et la compréhension même de ces langues n’aura pas une place de premier ordre. Comment comprendre des civilisations aussi importantes pour la culture européenne sans en connaitre les fonctionnements linguistiques ?

Pour nou412ev8UG7ZL._SX319_BO1,204,203,200_s faire prendre conscience de l’importance de ce sujet, Pierre Judet de La Combe nous emmène sur l’analyse des premiers vers de l’Iliade relatant la célèbre Guerre de Troie suite à l’enlèvement d’Hélène par Pâris alors qu’elle est la femme du roi Ménélas. Puis c’est au tour de l’Odyssée qui relate l’errance d’Ulysse sur le chemin de son retour jusqu’à Ithaque. Ces vers datant du VIII siècle avant J-C, attribués à Homère, sont l’objet d’interprétations hellénistiques intéressantes.

L’Enéide de Virgile n’est pas en reste. Epopée écrite sous l’empereur Auguste et empreinte de cette idéologie Augustéenne, elle insère Rome dans la continuité Troyenne et donne une certaine grandeur à sa fondation.

Ou encore Hésiode et sa Théogonie mais aussi le théâtre grec de Sophocle, Eschyle et Euripide.

Dans notre civilisation actuelle, rien n’échappe au passé grec et latin et il faut en mesurer l’importance.

Sa réflexion est légitime puisque cette réforme donne à la démocratisation des savoirs ce qu’elle arrache au savoir linguistique. A mon goût, l’écriture et le style de l’auteur est trop technique et complexe, ce qui rend la lecture assez difficile par moments et empêchera l’adhérence d’une grande partie du public.

Apprendre à lire les grecs et les latins, c’est apprendre et revivre la culture et les idées de ces temps anciens. L’un ne va pas sans l’autre et c’est cela que veut nous transmettre la réflexion de Pierre Judet de La Combe. Quel sera l’avenir des anciens ?

Acheter le livre en ligne : 18 €

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité