September 22, 2018

Le Horla, de Guy de Maupassant

« Le Horla » est une nouvelle très courte disponible en livre de poche, permettant d’aborder la littérature classique sans aucune appréhension. Inutile de vous présenter Guy de Maupassant, auteur extraordinaire, mort fin XIXème siècle, trop bien connu pour vous rappeler sa biographie et ses romans. Chacune de ses lectures me percutent à chaque fois, tellement les thèmes sont toujours d’actualité comme « Bel ami » avec une ascension sociale favorisée grâce à la manipulation, ou comme dans cette nouvelle lorsqu’on traite la folie avec rationalité. Maupassant a ce style qui lui permet de traverser le temps sans faire de ses romans des écrits surannés.

Genre fantastique, « Le Horla » a été inspiré d’après une nouvelle que l’auteur avait écrit avant celle-ci, « La lettre d’un fou », un texte impressionnant. Très intrigué par l’aliénation, Guy de Maupassant a suivi pendant quelques années les cours du Dr Charcot à La Salpêtrière.

Le horla signifiant « hors de là », esprit qui me hante sort de là. Voilà qu’il nous conte la situation d’un homme demeurant une maison de maître, qui se voit dépérir de jour en jour, jusqu’à avoir la peine à s’alimenter, à dormir, à vivre. Il prend conscience que peut-être un être invisible se nourrit de lui. Assez réaliste, cet homme décide de réaliser des expériences sur lui et son environnement, afin d’établir une vérité et ainsi mettre à l’épreuve sa santé morale.

La question substantielle étant la suivante: Est-il possible d’avoir une force, une présence ne pouvant être vue par notre sens optique, comme il nous est impossible de voir l’électricité , le vent, la vie microscopique ?

C’est à se demander pour ce pauvre homme si ce phénomène s’apparente aux hallucinations. J’ai toujours admiré la vision de Maupassant, remettant en cause sa propre raison. Il sait donner de l’intérêt et apporter une dimension perspicace sur la corrélation qui existe entre le rationnel et l’irrationnel. Cet auteur n’aurait pas pu finir sa vie autre part que dans une maison de santé (de fou) de part le fait qu’il était obsédé par la folie, jusqu’à en pousser le vice. Ceci nous mène à penser que la folie, elle-même, a eu raison de lui.

A savoir que quelques années plus tard après celle-ci, Maupassant a fait une réécriture du Horla, tout aussi extraordinaire.

Acheter le livre en ligne : 2€

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité