December 17, 2018

Huns, le Khan vous met au défi !

Dernière nouveauté de La Boîte de Jeu, Huns est doucement en train de faire autant de bruit sur la scène ludique que les lieutenants d’Attila en feraient au cœur d’un village en flamme. Nous ne pouvions évidemment pas passer à côté de ce jeu très prometteur et nous avons donc enfourché notre cheval le plus petit rapide, nous avons affûté notre sabre le plus meurtrier et nous avons mis les plaines d’Asie centrale (ou plutôt la salle de rédaction) à feu et à sang.

Alors que l’hiver 453 bat son plein, le vieux Khan contemple avec satisfaction la carte du monde connu. Son peuple en domine la majeure partie mais il demeure inquiet car il se sait mourant et s’il devait trépasser avant d’avoir désigné un successeur, l’hégémonie des Huns serait gravement menacée. Aussi, le grand Khan a mis ses principaux généraux au défi de lui prouver leur valeur. Ils devront accumuler les richesses, se doter des meilleurs équipements, conduire de terribles pillages, s’entourer des mercenaires les plus redoutables mais surtout ne faire preuve d’aucune pitié s’ils veulent gagner ses faveurs !

Un jeu hunnique !

Le principe de base dans Huns est de disposer cinq types de ressources sur la table puis de lancer cinq dés et de les associer à une ressource. Chacun à leur tour, les joueurs vont sélectionner un dé et prendre le nombre de ressources correspondant pour les placer dans un de leurs chariots. C’est gentil. Très gentil. Beaucoup trop gentil pour que ça colle avec l’esprit sauvage et sanguinaire des Huns d’ailleurs.  Du coup, à la place de prendre des ressources, il est également possible de piocher le même nombre de cartes de la couleur correspondante et d’en sélectionner une. Parmi celles-ci, il y a des cartes équipements, razzias, mercenaires, richesses et fléaux ! Voilà qui donne une toute autre dimension au jeu et qui permet de (largement) le pimenter. A chaque tour, les joueurs seront confrontés à un choix cornélien. Vaudrait-il mieux récolter des ressources et chercher à sécuriser ses chariots en vue de faire grossir un butin qui impressionnera le Khan ou serait-il plus utile d’améliorer son matériel (avec une yourte d’appoint par exemple) ou son armée (en y intégrant pourquoi pas Bleda le Belliqueux ou Ildico l’Empoisonneuse) ? A moins que piller le camp d’un adversaire ou y déclencher de terribles fléaux ne s’avère plus profitable ? Et dans ce cas, tendrez-vous à votre opposant une embuscade implacable ou le soumettrez-vous à l’appétit vorace d’une meute affamée ?

Dans Huns, et c’est ce qui fait sa richesse, tout est question de choix. Les possibilités stratégiques sont multiples et une partie pourrait très bien ressembler à une course frénétique à l’envoi de chariots remplis de richesses alors qu’une autre prendra l’allure d’un pugilat(tila) où les joueurs s’enverront les pires fléaux au visage en ricanant. Cette diversité (et donc cette bonne rejouabilité) nous a séduits mais ce n’est pas l’unique point fort de Huns car il faut également souligner la qualité des illustrations et le prix tout à fait abordable pour un jeu de cette profondeur. Sans aucune surprise, Huns a déjà été multi-récompensé dans les différents festivals et nous lui prédisons un avenir aussi radieux que ne semblait colérique le caractère du peuple qu’il met à l’honneur !

En conclusion, Huns fait honneur à son thème car partout où il passera, l’herbe la concurrence risque bien de ne pas repousser.

Huns, un jeu signé Fneup, illustré par Anthony Wolff et édité par La Boîte de Jeu

Nombre de joueurs : 2 à 4

Âge : A partir de 14 ans

Durée moyenne d’une partie : 45 minutes

Huns, le Khan vous met au défi !

Le grand Khan se meurt et il recherche un successeur. Il faudra vous montrer stratège, rusé mais surtout sans pitié pour espérer gagner ses faveurs.
8.5
Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité