September 22, 2018

InFamous : Second Son

Après une très longue période de calme ayant suivi le lancement de la console, la PlayStation 4 accueille avec InFamous : Second Son un titre au fort potentiel, exclusif, du genre qui peut éventuellement faire pencher la balance entre elle et sa concurrente. Après deux épisodes sur PS3, on retrouve donc une licence plutôt appréciée même si elle n’a jamais totalement convaincu, la faute à une profondeur de jeu un peu trop légère.

Le jeu nous glisse dans la peau de Delsin, un ado rebelle qui passe son temps à taguer avec classe les immeubles de sa ville. Un jour, il tombe nez à nez avec des bio-terroristes qui l’infectent et lui octroient des pouvoirs surnaturels. Chance ou malchance, c’est à nous d’en juger. Toujours est-il que le jeune homme va devoir apprendre à dompter ce nouveau « lui » et utiliser au mieux ses pouvoirs. Dans ce monde ouvert, vous pouvez faire énormément de choses, et notamment choisir la manière dont vous allez utiliser vos pouvoirs. Serez-vous plutôt du genre à aller sauver le chat de la voisine en haut d’un arbre ou préféreriez-vous le tuer, et sa propriétaire avec ? Comme dans les précédents opus, le karma joue un rôle prépondérant et c’est l’un des points forts du jeu.

Mais quoi qu’on dise, la véritable force du titre réside dans la partie technique, à l’image de ce qu’a pu faire un Killzone : Shadow Falls par exemple. Le jeu nous en met plein les mirettes et prouve à ceux qui ne le croyaient pas encore qu’on a franchi un véritable cap avec le passage à la nouvelle génération de consoles. Le champ de vision, la profondeur des décors et la modélisation du tout sont juste incroyables et on prend un pied monstrueux à être en haut d’un immeuble à simplement contempler la ville sous nos yeux. Certains effets – notamment avec le pouvoir de la fumée – sont magnifiques et on ne se lasse pas de voir ça.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=RZnHwIlLd58]

D’autant plus qu’à l’inverse de Killzone, qui propose un gameplay très classique et basique, InFamous propose une jouabilité vraiment intéressante, qui demande une certaine maîtrise de chaque pouvoir pour parvenir à enchaîner les mouvements avec classe et fluidité. Globalement, le titre parvient toujours assez bien à se renouveler grâce à l’incorporation progressive des pouvoirs. Petit bémol, j’ai trouvé que les missions annexes étaient trop peu intéressantes, ce qui « oblige » d’une certaine manière à enchaîner les missions de la trame principale un peu trop rapidement. En résulte une durée de vie un peu limite d’une douzaine d’heures, même si celle-ci est boostée artificiellement avec des bonus à récupérer un peu partout dans le monde.

Clairement, j’ai trouvé ce Second Son bon, vraiment, d’autant plus qu’il débarque à une période où on n’a que peu de choses à se mettre sous la dent niveau grosses sorties JV. Toutefois, comme pour les deux premiers épisodes, il lui manque toujours selon moi ce petit quelque chose qui fait qu’un bon jeu devient un excellent jeu. Avec un scénario plus travaillé, des personnages un peu plus charismatiques ou je ne sais quoi encore, le titre aurait peut-être pu faire franchir un cap à la série. Ce n’est malheureusement pas le cas, et c’est un peu dommage.

Précédent «
Suivant »

Créateur et rédacteur en chef du site.
  • facebook
  • twitter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité