Comme le dit l’adage, la meilleure défense est souvent l’attaque. C’est quelque chose qui est normal, particulièrement lorsqu’on parle de sécurité informatique. Les techniques de piratages deviennent de plus en plus sophistiquées, mais sont aussi pour la plupart du temps à la portée du premier venu.

Lorsque vous tapez sur Internet comment pirater un compte Instagram, ce ne sont pas les propositions de techniques qui vont manquer, c’est une certitude, cependant, sont-ils véritablement efficaces et utiles ? Surtout que la majorité des personnes qui posent ces questions n’ont pas véritablement de bonnes connaissances dans le domaine du hacking.

Dans notre article nous avons pour objectif de vous expliquer 3 techniques couramment utilisées et qui ont déjà prouvé leur efficacité pour pirater un compte Instagram.

Quelques précisions sur le contenu de cet article, il est purement à but pédagogique vous n’avez pas le droit de les utiliser pour des actions illégales.

Technique 1 : utiliser PASS DECRYPTOR

Dans la catégorie des piratages informatiques qui s’appuient sur des logiciels, celui-ci est notamment la meilleure. Effectivement elle ne demande pas d’avoir des compétences extraordinaires. Vous n’êtes pas obligés d’être un génie du piratage informatique pour l’utiliser.

PASS DECRYPTOR et le logiciel multiplateforme développé pour faciliter l’accès à des comptes Instagram protégés par des mots de passe impossible à déchiffrer. En d’autres termes, grâce à ce logiciel, aucun compte Instagram ne peut vous faire obstacle.

Comment fonctionne-t-il ?

Son utilisation est adaptée pour que vous ne soyez pas tracassés quand vous n’êtes pas un spécialiste de l’informatique. Effectivement, il vous suffit tout simplement de télécharger PASS DECRYPTOR depuis son site Internet officiel https://www.passwordrevelator.net/fr/passdecryptor et ensuite l’installer sur votre appareil informatique.

Il peut être utilisé sur une tablette, un smartphone ou même un ordinateur. Il est donc compatible avec tous les systèmes informatiques ce qui facilite grandement la tâche.

Une fois que vous avez installé le logiciel PASS DECRYPTOR, il vous sera demandé de produire au moins une information pour lancer la recherche du mot de passe. Soit vous pouvez utiliser l’adresse email associée au compte Instagram que vous ciblez, soit vous pouvez en faire autant avec le numéro de téléphone ou soit le nom d’utilisateur. Après avoir mentionné une des trois informations demandées, vous pouvez très facilement accéder au mot de passe du compte Instagram. Votre piratage est alors réussi.

Vous pouvez essayer PASS DECRYPTOR maintenant. Pour cela vous disposez de 30 jours d’utilisation d’essai. À l’issue de votre mois d’essai, vous êtes satisfait ou remboursé.

2 – Le session hijacking

Une technique beaucoup plus sophistiquée que la précédente. Elle exige beaucoup de patiences mais aussi de connaissances dans le domaine du détournement de session. Le session hijacking donne la possibilité au pirate informatique de détourner la session de l’utilisateur dans le but de le faire croire qu’il accède à Instagram. Si l’utilisateur au moment de la connexion n’est pas assez vigilant et se laisse entraîner par la manœuvre, il va lui-même transmettre ses identifiants de connexion au pirate informatique qui va tout simplement les récolter et les utiliser contre lui. Malheureusement, au vu de la sophistication de cette technique, il est souvent impossible pour la victime de s’en défaire, d’autant plus qu’elle est réservée aux puristes du piratage informatique.

3 – Le cassage de mot de passe

Peu importe le réseau social, initier un piratage informatique exige essentiellement que vous trouviez le mot de passe et les identifiants de connexion. Que ce soit l’adresse email ou le numéro de téléphone, ce sont des informations qui peuvent être facilement récoltées. Cependant, le mot de passe c’est une autre histoire car c’est une donnée qui est jalousement gardée par l’utilisateur. Le cassage de mot de passe consiste à utiliser des algorithmes ou des scripts automatisés dans le but de générer plusieurs combinaisons qui permettent de trouver au hasard celle qui correspond. Il faut tenir compte du fait que le cassage des mots de passe fonctionne à tous les coups. Problème, c’est qu’il peut prendre énormément de temps en tenant compte de la complexité du mot de passe et aussi la puissance de calcul utilisée pour générer ses combinaisons aléatoires. Il faudra énormément de ressources informatiques pour cela, chose qu’un utilisateur lambda ou un pirate informatique amateur ne pourra pas.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.