May 24, 2018

Invizimals : Le Royaume Perdu

Plus habituée des consoles portables, que ce soit PSP ou PS Vita, la licence Invizimals revient sur le devant de la scène avec une aventure sur PlayStation 3 baptisée Invizimals : Le Royaume Perdu. Exit la réalité augmentée pour cet opus, la saga va piocher du côté de l’action/aventure avec son lot de combats de grosses bestioles. Un jeu destiné avant tout aux enfants, mais vous savez tous très bien que je suis un grand gamin !

Chicago Bulls 2.0

Chicago Bulls 2.0

Le scénario du jeu nous place dans la peau d’Hiro, un gamin qui découvre que d’étranges robots ont envahi le Royaume Perdu et se sont emparés d’artefacts anciens pour une raison mystérieuse. Aidé par ses amis Invizimals, le gosse va découvrir que c’est l’organisation Xtractor qui est à l’origine de tout ça et qu’elle souhaite voler l’énergie vitale des Invizimals pour des sombres desseins dont seuls les méchants de jeux vidéo ont le secret ! Au cours de l’aventure, il sera ainsi possible d’utiliser les pouvoirs de 16 Invizimals différents, que vous débloquez au fil de la progression. Chacun dispose de qualités spéciales qu’il faudra utiliser au cours de la partie, que ce soit durant des combats assez soporifiques ou bien directement durant la partie « exploration ». Un mode Aventure pas franchement intéressant puisque la progression est on ne peut plus linéaire, pas vraiment rythmée (on ne peut que regretter l’absence de boss par exemple) et, globalement dénuée d’intérêt.

Même constat global pour le mode Combat, qui propose tout de même de prendre le contrôle de plus de 100 bestioles différentes que l’on débloque via le mode Aventure ou en échange d’étincelles à récupérer au long de la partie.

Graphiquement, on a quand même vu BEAUCOUP mieux.

Graphiquement, on a quand même vu BEAUCOUP mieux.

Comme par le passé, les différents coups sont attribués aux quatre touches de la manette, et il faudra apprendre à appuyer au bon moment pour obtenir un petit boost tout en veillant à ne pas vider sa jauge d’endurance. Là encore, c’est malheureusment beaucoup trop mou et sans grand intérêt, même si l’aspect évolution des personnages via de l’XP gagné en combat est toujours sympa.

Comme pour parachever une prestation déjà plus que moyenne, la partie technique du jeu fait vraiment peine à voir à l’heure où la PS3 est censée donner le meilleur d’elle-même. Graphiquement, c’est très faible, même si le côté coloré des décors reste plutôt sympa. Manque de bol, on a en plus droit à quelques chutes de framerate honteuses et à une bande-son exécrable.

Non, Invizimals : Le Royaume Perdu n’est définitivement pas un bon jeu, même pour des enfants aux exigences moindres. Je ne saurais que trop vous conseiller de passer votre chemin, surtout quand on sait que certains jeux comme Disney Infinity ou LEGO Marvel Super Heroes remplissent très bien leur rôle de références pour les plus jeunes.

Article paru initialement sur ChezJo.net : blog jeux vidéo, cinéma, high-tech

Précédent «
Suivant »

Créateur et rédacteur en chef du site.
  • facebook
  • twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité